Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Texte libre

Lumière du gouffre

 gouffre daniel.jpg
 

Escalier que l’on descend prudemment,

Marches glissantes d’humidité

Descente dangereuse et risquée

Essayant de découvrir son âme,

Qui vit dans le noir ;

Ecouter son silence,

Fouiller ses entrailles,

Debout, allongé pour passer les petits espaces.

 Le gouffre est un être vivant.

Peut-on violer son espace,

Pour tout savoir de lui,

Son âge, qui l’a utilisé dans un temps lointain,

Sa profondeur, sa longueur ;

Curiosité malsaine,

Ou science de la spéléologie.

 Escalier que l’on remonte,

Avec la même prudence,

Pour retrouver ses habitudes,

Et oublier ce long séjour sous terre.

Nos chaussures laissent des traces sur les marches humides,

Couvertes de moisissures.

Lever les yeux vers la lumière,

Qui tranche avec le noir profond.

 gouffre2.jpg

Point lumineux qui grandit,

Au fur et à mesure que les marches sont franchies.

Lumière de la vie

Qui réchauffe tout notre être,

Comme si le fond du gouffre n’était que ténèbres

Domaine de la mort,

Où toute vie serait absente.

Tout gouffre est un être vivant,

Qui a son histoire

Qui cache sa vie,

Vie avec des êtres inconnus de nous.

gouffre.jpg

Territoire particulier dans les profondeurs de la terre ;

Sa vie est bien plus ancienne que la nôtre,

Habitée par des êtres vivants,

Qui ont laissé des traces dans la pierre.

Ils y ont dormi,

Ils se sont nourris;

Vie isolée du reste du monde,

Pour des raisons qui leur sont propres,

Que l’on devinera,

Jamais découvrira.

 

Daniel Chaton    (06/12/2019)

découvrez son blog ici :  http://chatondaniel.eklablog.com/



13/12/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres