Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Texte libre de notre amie Elfina - Imprimatur

 

Imprimatur

 

Quelle désinvolture

que cette vitesse lancée à toute allure 

me fourvoyant dans une sinistre posture

où ma clavicule se fracture !

Quelle bavure !

 

À l’orée du temps obscur

je surveille l’éruption et la rupture

de mes émotions immatures.

Leur faisant face, je fomente une dictature

vouée à les mener à la dure.

Leurs coups de moue, je les dénature

voire même avec malice leur fais la friture.

Ignorant nombre de courbatures

je mets en place la filature.

En amont, je les triture

à bon escient, je les censure.

En aval, je les hache en brisures

ou les sépare en coupures.

Sinon pour effacer toute trace de fêlure

Sans hésitation, je les emmure.

Quelle cassure !

 

Entretenir intacte ma nature ?

L’intégrale de mon bref futur ?

Vais-je devenir trop dure ?

 

Au profit d’émotions en miniature

faut-il larguer des mots en pâture 

pour cadencer la césure ?

Aucune perspective de sinécure !

 

M’évitant l’étiquette de dure,

en pleine conscience, je m’octroie des cures

aux fins de régler la température

de mes sentiments immatures.

 

Sans avoir à crier à l‘imposture

ou passer par la caricature

que me faut-il alors en conclure ?

Bon ou mauvais augure ?

Je n’en suis plus si sûre.

 

En fait, je n’en ai cure

vu que grâce à diverses mesures

à un âge en mal d’usure

je dure et perdure

pour avoir mué toute mésaventure

en de bien agréable conjoncture.

 

Phuong Anh

Ermitage-sur-Lez

01/09/2022

femme-agee-chute.jpg



05/09/2022
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 376 autres membres