Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 4 - 2022 - sujet 3

Maine-Coon.jpg

3 h du matin, je me doute qu’elle doit être devant la fenêtre en train d’observer le jardin, juste une veilleuse éclaire la pièce, Sabactès, sa chatte Main Coon est couchée sur le plaid du canapé. Ces deux-là sont inséparables.

Combien de fois me suis-je levé sans faire de bruit, rien de malsain mais j’adore voir son joli visage de chat se refléter dans la vitre, sa peau de porcelaine, ses douces lèvres roses pâles, je devine ses yeux presque noirs qui foncent encore quand elle se met en colère, ses cheveux roux et ondulés lui tombant au milieu du dos. Elle est là mais toujours lointaine à la fois, elle est comme ces félins qu’elle affectionne, elle a sept vies, conserve envers et contre tout son indépendance comme si des blessures secrètes l’empêchaient de se livrer pleinement. Sa silhouette menue donne envie de la protéger et pourtant elle est plus forte de caractère que moi.

Pour mieux conserver sa liberté, elle a choisi d’être écrivaine, contes pour enfants qu’elle illustre d’aquarelles, de pastels, un vrai bonheur qui laisse place à l’imaginaire, la libère.

Depuis quelque temps, elle s’essaie au polar comme pour faire sortir la part sombre qui est en elle, l’exorciser et là encore… elle excelle !

----------------------------------------

Max, j’ai tout de suite été sous ton charme pourtant tu m’as souvent fait remarquer qu’il t’avait fallu faire preuve de patience, de persévérance et d’imagination….ce qui nous a toujours fait éclater de rire.

J’aime ta voix un peu éraillée, ton visage anguleux, ton nez busqué, tes lèvres sensuelles et ces petites rides au coin de tes yeux apparues au fils du temps… et tes cheveux noirs souvent rebelles, quel bonheur de passer mes mains dedans.

Pourtant depuis quelque temps tu as changé, il s’agit de petits signes imperceptibles mais qui ne me trompent pas,,, J’ai beau te demander ce qui se passe, si tu préfères que l’on se sépare, je t’ai rappelé que nous nous étions promis de ne pas nous mentir.

J’ai senti et je sais que tu vois quelqu’un d’autre, il va falloir que je te pousse dans tes retranchements et j’aurais préféré que tu sois franc, j’acceptais plus facilement cet état de fait d’autant que tu me trompes avec un homme et non une femme.

******************************

Bon ma maîtresse et partie pour la journée et reste Max, ce menteur... Je m’installe au milieu des escaliers et tout en veillant, je joue à lancer et rattraper ma petite souris – un jouet, mais comme il me tolère, lui... ne le sait pas -. Le traître ne tarde pas à sortir de la salle de bain et m’apercevoit… Il hurle en voyant la scène et se précipite pour me rejoindre, au même moment je me lance à sa rencontre et passe devant lui, lui barrant le passage. Il trébuche, essaie de reprendre son équilibre et chute dans les escaliers. Il tombe sur le ventre, tête de côté et une flaque de sang commence à s’étendre lentement.

Bon débarras, Zélie n’a pas à subir ses tromperies et surtout ses mensonges… Elle va pouvoir après son deuil reprendre sa vie en main et je serai là pour la consoler, elle et moi ne sommes qu’un dommage et tant mieux que cela ait échappé à ce « bon » Max…...

 

Lostris



07/03/2022
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 376 autres membres