Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 10 - 2019 - 1er sujet

 

Un coup de chaud au cours de théâtre ?

école.jpg

« Pour monter sur les planches, il ne s’agit pas seulement de dire « j’en ai toujours rêvé »…même si vous avez du talent, le travail est prioritaire, oui…, et, contrairement à ce que certains croient : les artistes en font seulement à leur guise, ils besognent quand il leur plait, eh bien non ! Il faut de l’organisation venir à la répétition à l’heure, avoir appris son texte… porter attention à ses partenaires etc. je perds une énergie folle avec ces graines d’acteurs qui jouent les divas et le temps est venu de changer ça !  Alors écoutez-moi bien  :

 

Vous avez la possibilité soit de vous conformer aux règles que j’impose, soit de quitter le cours de théâtre…

L’auteur est toujours un royal fournisseur de matière à travailler, respectez-le ! Concentrez-vous sur l’œuvre que je vous propose, tentez de vous connecter de l’intérieur avec les personnages, rencontrés qui ne sont pas vous.

J’aimerais consacrer tout mon temps à l’art plutôt que ressembler à un gestionnaire de planning pour rassembler de ouailles dilettantes qui n’ont pas bien compris que devenir propriétaires des mots, des phrases, des vies qui vous sont offertes, demande non seulement d’avoir quelques références culturelles, mais un véritable sacerdoce pour le jeu théâtral.

 

Le réseau des professionnels n’est pas à la portée du premier venu, et mon intervention auprès de l’un deux pour vous aider à décrocher un petit rôle reste exceptionnelle. A bon entendeur salut ! Au travail !!! »

 

Sujet 3 – suite du thème du sujet 1

Les élèves un peu secoués par le ton colérique du maître se sentaient injustement traités, assez mal à l’aise, mais vu l’agitation de ce dernier, il semblait opportun de se mettre dare dare en action plutôt que d’exprimer des doléances. 

La proposition de jeu théâtral du jour  ne se fît pas attendre  :

 

– 2 élèves - une phrase imposée à dire, et improviser une suite* en une ou deux phrases - les propos des 2 protagonistes doivent être contradictoires* :

Phrase = «  Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine  » 

Acteur 1:

 

« Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine  » ils ont emporté mes souvenirs, noyé à tout jamais mes espoirs…je suis dépossédée de ma vie antérieure, je leur en veux d’avoir préféré la mer à nos amours… » 

 

Acteur 2 :

 

« Je ne pleurerai plus les disparus, endormis dans leur tombe marine » ils ont apaisé les colères, les rancœurs et nous proposent le repos des cœurs, les pleurer serait les trahir…ils sont juste sur le chemin d’à côté, savent que je les aime joyeusement dans leur sommeil …»

 

« Bien » dit le maître « vous avez compris le sens de ma demande et maintenant réfléchissez à vos mots, que livrent-ils  ? Dans ce contexte de l’improvisation vous ouvrez une sorte de porte secrète et entrevoir quelque chose de soi peut être dérangeant, cependant, « vous ne pouvez pas – et pourtant c’est une tentation - être autre que ce que vous êtes aujourd’hui  ».

theatre.jpg

Apprenez à accepter vos émotions, le profil que vous aimez et celui que vous n’aimez pas, servez-vous de vos douleurs, de vos rires, imprégnez-vous de toutes ces choses humaines et vous incarnerez vos personnages, donnerez vie aux textes, parce que ces choses viendront du ventre et du cœur… »

 

Clohe.



19/04/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres