Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 11 - 2019 - 1er sujet

clodo.jpg

Sujet1   :

Lulu, Roro (2 personnes) Momo (le Patron) et les autres (tasse de thé, café et carafe)…

Lulu :

« T’as vu les deux du fond ? Graves ! Le mec a l’air d’un bouffon avec son costard, et la meuf décalquée, ha la peinture sur la chetron !  Sont pas dici… T’as vu Momo, il les mate pas comme d hab’, il en fait déborder la bibine…ça bave sur le canard !

 

Y'a un truc chelou, j’te dis… C’est pt’ être des mythos qui font croire avec le ptit dej qui sont normaux… Mais j’suis sûr qu’y a un loup… Des cousins de la flicaille ? Même le matou, il est zarbi, d hab’ y pionce et là il a la bougeotte… Et la Totoche qui bavasse va encore se faire pourrir par Momo…

 

Roro :

Tu la fermes ! Y vont t’entendre, bouge de là avec ta parano, tu me gaves ! J’m’en fous de ces beaufs…Tu nous gonfles avec tes idées relous… Qu’est ce que t’en à foutre qui soient chelous, y boivent un pt’it noir et d’la tisane… Des cousins de la flicaille, t’es loufoque toi  ! Les croissants, j’en prendrais bien et on n’a pas de tune.  Moi Totoche, elle me branche ! t’as vu ce cul !  Qu’elle bavasse, qu’elle bavasse… Comme ça j’ai l’ temps d’la reluquer  !

 

Il y pensait souvent…surtout la nuit quand les ronflements de son coloc faisaient vibrer toutes les fenêtres de l’appartement, et l’empêchait de dormir, Totoche la serveuse lui faisait tourner la tête… et chaque matin il descendait avec son acolyte au bar dont le patron les accueillait par générosité et leur offrait un coup à boire. Leur appartement, grand mot !  Plutôt un quasi taudis… Juste mieux qu’un squat en péril ou que la rue.

La Tasse de thé :

 

« J’en ai ras le bol de : «c’est l’heure du thé » le matin, marre de croupir encore dans cette soucoupe inondée, déjà qu’ on me bouscule sur le comptoir, sur le plateau, il faut aussi que cette fille mal coiffée me maltraite sur la table, à regarder son mec avec des yeux de merlan frit, elle a les doigts qui dérapent…et les deux semi clodos qui sentent pas la rose sont encore plus crados que les autres jours… et ça jacasse, et ça jacasse… Vivement ce soir que je dorme sur mon râtelier ! »

 

La carafe  :

« Tais-toi donc, toi aussi, si on n’était pas ici, on serait peut-être dans un vieux placard de l’arrière salle et on verrait jamais personne,  et on a nos potes, les verres, les assiettes, les couverts  et  j’en passe ! … Vis chaque jour comme s’il était le dernier, et si on nous casse, c’est poubelle. Moi, ça me plait de passer d’une table à l’autre et de voir la salle de différents endroits avec cette belle lumière qui tombe du plafond…de faire le délice de certains, d’ailleurs je regrette un peu que les deux2 clients ne m’aient pas touchée. Quand ils boivent pas, le jus d’orange me brouille la vue, en plus il est épais ce matin ! Alors raconte-moi !»

 Tasse de thé  :

« Pour ce qu’il y a à voir…Momo fait la gueule des mauvais jours, dehors il pleut des cordes, la tasse de café est vidée, elle dort couchée sur le flan dans sa soucoupe au milieu des grains de sucre… Tu parles d’un spectacle ! Et le chat qui vient lécher tout ça, il est gourmand comme une loche le patapouf, et il a failli me faire tomber, et tu crois que Totoche viendrait me secourir…non ! Trop occupée à faire la belle  ! »

 

La carafe :

 

«  Tu peux pas dire un truc gentil ! Voir la vie un peu en rose ? Elle est sympa Totoche, elle nous passe à la plonge avec douceur, nous essuie gentiment et nous range délicatement, on peut faire un effort quand même, on a un boulot, oublie pas… Et je me rappelle toujours une maxime de ma grosse bonbonne de grand-mère « donne sans compter, sans arrière-pensée et tu verras le monde plus beau.»

 

C’est là que le Momo envoya Totoche débarrasser la table car les deux clients fouillaient dans leur poche pour trouver la monnaie et se levèrent l’air un peu glauque… Qui c’était ces deux paumés, Lulu n’en démordait pas, « sûrement des indics » Lénigme restait entière pour l’heure. Pendant ce temps, Roro les yeux rivés sur le fessier de Totoche suivait tous ses mouvements…Ha  l’Amour !

 

Clohe



29/04/2019
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres