Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 12 - 2019 - 1er sujet

haie des bocage.jpg

 

Ma Déclaration aux haies des bocages disparues

 

Chers soublies1, j’ai pour vous tant d’amour. Vous qui, bien mieux que tous ces bandits de l’agroalimentaire savez que votre place est bien là, où de tous temps, de sages paysans vous ont mis en terre. Vous, qui à l’aide de votre simple beauté, saviez si bien délimiter les champs des uns et des autres. Vous qui cachiez avec tant d’efficacité nos petits amis des champs : mulots, lapins et lièvres, mais aussi renards, oiseaux de toutes sortes, etc.

 

Grâce à votre présence, la pluie ne faisait peur à personne, elle était accueillie avec joie parce qu’elle grossissait les nappes phréatiques. Votre fonction n’était pas primiforme2 et surtout elle était essentielle. Permettez-moi d’être plectrisse3 lorsque je songe à votre éradication pure et simple décidée par quelques imbéciles qui croient plus à la valeur de l’argent qu’au bon sens paysan.

 

Lorsqu’aujourd’hui, les gens sont préfiges4 devant les inondations qui dévastent tous leurs champs, leurs maisons et leurs villes, je me demande pourquoi, il n’y en a pas un pour rappeler à tous les autres combien, pendant longtemps, vous avez abrité leurs amours bucoliques avec des craquettes5 peu farouches, mais aussi réjouis nos enfants qui aimaient jouer à cache-cache entre vos bras feuillus.

 

Hélas, vous n’aviez pas prévu ces industriels filichards6, si imbus de leur pseudo-science, et si folophiles7 qu’en vous détruisant, ils anéantissaient des siècles d’une belle agriculture. Ils laissent derrière leur stupidité meurtrière des terres mortes et infécondes, qu’ils vont ensuite gaver de produits toxiques qui feront apparaître moult maladies qui feront de nous les premiers à mourir plus jeunes que nos parents. Génération sacrifiée à la cupidité d’une poignée d’hommes avides.

 fées aux champs.jpg

Mais dans l’ombre, une nouvelle génération se lève qui refuse leur cupidité et je rêve de voir refleurir dans nos champs vos belles diversités. Je prie pour qu’à nouveau, les Korritrolls8 retrouvent leurs abris entre vos branches nouées les unes aux autres, que les elphélidès9 reviennent chanter pour le plus grand plaisir des abeilles

 

Et que les grinoules10 retrouvent le plaisir de jouer avec les écrevisses dans les petits ruisseaux qui abreuvaient vos racines. Que revienne enfin votre complicité avec nos paysans redevenus des hommes libres.

 

Dites-moi, j’espère ne pas avoir oublié de vous dire à quel point, moi j’ai pu vous aimer et à quel point, je vous aime encore dès que je me rappelle quel Eden vous étiez pour mes personnages enchantés.

 

Maridan  5/06/2019

 

définition des mots ci-dessous  ici :   Dictionnaire des mots inventés

soublies1

primiforme2

plectrisse3

 

préfiges4

craquettes5

filichards6

folophiles7

Korritrolls8

elphélidès9

grinoules10



06/06/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres