Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 12 - 2020 - sujet 4

 

Périple poétique.

 a12.jpg

 

Le cocon orangé d’une mousse de nuage

Frôle mon parapluie ouvert comme un abri.

Je scrute  l’horizon vaporeux, la mer sage,

Dans l’onde douce bleutée, debout, seul et ravi

 

a12b.jpg

 

J’ai délaissé  la ville aux bâtisses serrées

Un soir où les oiseaux dans le ciel gris et rose

M’invitèrent à me joindre à leur folle envolée

A m’enfuir des quartiers où je vivais morose.

 

a12c.jpg

 

J’oubliai l’univers de fer et de béton,

J’abandonnai ma montre aux aiguilles cruelles,

Je saluai le matin aux nuées de coton

Pour tourner mon regard vers d’autres rituels.

a12d.jpg

 

Je traversais des champs, des marais, des rizières

Sous le ciel orageux, courant comme un enfant,

Goûtant la liberté, fuyant les vies amères,

Flottait comme un trophée mon rouge cerf-volant.

 c12e.jpg

Je me voyais héros de grandes aventures

Apprivoisant  la glace, les tempêtes et les froids

Mes rêves m’emportaient d’un élan brave et pur

Vers un monde ignorant mes anciens désarrois

 

a12f.jpg

J’arrivai un beau jour à l’automne rougeoyant,

Les oiseaux devenus farandole de pétales,

Tes cheveux en cascade, ta silhouette priant,

Je te vis  recueillie, ta peau nacrée si pale,

 

Je crus prendre ton cœur dans mes yeux éblouis

Mais tu as préféré rester en solitude,

Dormir contre le sol pour un dieu aboli

Tu fus de mon présent un imprévu prélude.

 

a12.jpg

Le cocon orangé d’une mousse de nuage

Frôle mon parapluie ouvert comme un abri

Je scrute  l’horizon vaporeux, la mer sage

Dans l’onde douce et bleutée, debout, seul et ravi.

 

Clohe



12/07/2020
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 237 autres membres