Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 12 - 2022 - sujet 3

 

1655844506103.jpg

 

  • Bonjour petite Angelina, que fais-tu toute seule au milieu de cette prairie ? N’as-tu pas des amies avec qui jouer ?
  • Non, maman ours, toutes me copines sont parties en vacances avec leurs parents. Et comme tu vois, moi je passe deux semaines chez mes grands-parents. Mais j’aime bien ça, ils font tout ce que je veux. Là, j’ai cueilli une marguerite et je fais le test des amoureux.
  • Mais, dis-moi, tu n’es pas un peu jeune pour être amoureuse ? Comment s’appelle l’heureux élu ? Et ce test, il consiste en quoi ?
  • Il s’appelle Florentin. Nous sommes dans la même classe et il est assis à côté de moi depuis la rentrée. Nous espérons encore être ensemble en septembre prochain. Il adore les cerfs-volants et il m’en a offert un pour mon anniversaire. Je te le montrerai le jour où il y aura un peu de vent. Pour le moment, je dois enlever les pétales de la marguerite un par un en disant la phrase suivante : je l’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout, et je recommence. Quand il n’en reste qu’un sur la tige, il représente les sentiments que j’ai pour lui. Ne te moque pas ! Ma grande sœur m’a dit que ça fonctionnait à tous les coups.
  • Je ne me permettrais pas de plaisanter à ce sujet. D’ailleurs, puis-je te demander un service ?
  • Bien sûr.
  • Voilà, comme tu le sais, bébé ours a grandi, et il a décidé de prendre son envol. Il est parti s’installer au Canada, il voulait faire la connaissance du reste de notre famille qui vit dans les Rocheuses. Depuis, avec papa ours, nous sommes un peu déboussolés. Il était toute notre vie. Nos journées tournaient autour de lui, de son éducation, de la chasse, mais là…. Pour tout te dire, je ne sais plus quoi faire pour papa ours.

1655844506027.jpg

 

  • Mais je l’ai aperçu ce matin, dans la clairière au milieu de la forêt. Il était assis et regardait le ciel. Il avait l’air calme, il m’a parlé d’étoiles. Nous avons partagé un paquet de petits gâteaux. Tu es sur que tu ne t’inquiètes pas pour rien ?
  • Hélas non, comme tu le dis, il observe inlassablement la voie lactée, de jour comme de nuit. La semaine dernière, il a découvert sur le sol un casque de cosmonaute, avec une visière. Il l’a essayé, mais comme il a une grosse tête, nous avons eu du mal à le lui ôter. Il a fini par foncer contre le tronc d’un vieux sapin. En résultat, le casque était entièrement cassé et papa ours a eu une migraine phénoménale qui l’a maintenu au lit pendant deux jours.
  • Il faudrait lui trouver une occupation, vous pourriez faire un voyage, ou vous pourriez donner un petit frère ou une petite sœur à Bisounours ?
  • Non, non, nous sommes bien trop vieux et nous n’aurions plus la patience pour l’éducation d’un nouveau petit.
  • En fait, papa ours m’a confié que son désir le plus cher, serait d’aller sur la lune. Je ne le reconnais plus, je suis complètement dépassée. Je croyais tellement qu’il avait les « pattes sur terre ». S’il ne regarde pas le firmament, il passe son temps à faire des recherches sur internet. Il m’a dit que des chiens et des singes avaient déjà fait partie d’expériences spatiales. Il a même envoyé une lettre à Thomas Pesquet pour lui demander s’il pourrait faire partie de la de la prochaine équipe de cosmonautes pour 2035, avec lui. Je te dis, il a complètement perdu la tête.
  • Tu veux que j’en parle à mon papy ? Il était psychiatre, il pourrait s’entretenir avec lui et lui remonter le moral. Depuis sa retraite, il s’occupe de quelques ruches au fond de son jardin et ils pourraient partager un pot de miel à la lavande tout en discutant.
  • Tu crois vraiment que cela serait efficace ? Tu sais, nous les animaux sommes des êtres primaires, nous ne nous faisons jamais de nœuds au cerveau comme vous-autres. Vous, vous réfléchissez x fois avant de faire quelque chose, vous en parlez pendant des heures, voire plus, et après, vous vous posez la question à savoir si vous avez bien ou mal agi. Nous, vois-tu, nous agissons, point final. Pas de questions, de palabres et tout le saint-frusquin.
  • Ecoute, ça ne coute rien d’essayer et papy adorerait partager sa production de miel avec un fin connaisseur comme papa ours.
  • Un jour, il m’a fait essayer dans son bureau une paire de lunettes roses ! Il l’avait créée pour faire un essai, il pensait que cela aiderait ses patients à voir la vie en rose.


Le lendemain matin, maman ours très excitée se lance à la recherche de papa ours, en brandissant son téléphone portable au bout d’une de ses pattes avant.

 

  • Papa ours, papa ours, viens vite, nous avons reçu un message de la part de Bisounours, il compte venir nous voir au mois d’août pour nous présenter sa compagne. D’après ce que j’ai compris, il parle même d’une possible installation définitive par ici. Oh mon Dieu, comme je suis heureuse. Allez, viens, nous avons des tas de choses à faire dans la maison avant leur arrivée. Je vais de ce pas prévenir Angelina et demander si son papy pourrait nous fournir quelques pots de miel pour accueillir dignement notre fiston.

 

Fleurs de mai



18/07/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 390 autres membres