Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier 17 - 2019 - 4ème sujet Le chat

chat roux.jpg

 

« Ma maîtresse et Moi !»

 

Chiffoumy, chat au pelage pamplemousse, ventre blanc, yeux verts anisés assis à l’ombre près du potager regarde passer la voisine avec sa chienne, et, aussitôt irrité, arrondit le dos, hérisse son poil et souffle.

 

« Encore ces deux-là ! Tous les soirs elles s’arrêtent et la femme discute avec ma maîtresse qui s’empresse de caresser « Ouaf Ouaf » au bout de sa ficelle, mais qu’est-ce qu’elle lui trouve d’intéressant ? « Ouaf Ouaf » elle ne saurait même pas sauter sur le pilier du muret, il faut  lui ouvrir le portillon pour qu’elle entre dans son jardin…une assistée vous dis-je !

 

Ça m’agace, et en plus peut être qu’elle est sournoise…danger… danger !…j’irais bien lui jeter un coup de griffe, mais ma maîtresse bien trop polie m’attrape et m’empêche de bouger…Ouf enfin les voilà reparties !! 

 

Bon, je vais aller voir du côté de mes gamelles si quelque chose à changer car ma  mère nourricière (de race humaine donc) s’obstine à me servir des croquettes pas trop fameuses…des pâtés un peu insipides au vague gout de poisson ( moi qui connais le vrai , je vous raconte pas !) et je ne comprends pas pourquoi, elle ne me fait pas gouter sa cuisine… ça sent bon la viande qu’elle se fait cuire !! Même crue je la mange-moi ! Alors déçue de voir mes gamelles intouchées, elle insiste, « pour ta santé » dit-elle !! c’est comme quand je veux sortir en pleine nuit, il faut miauler désespérément avant que Madame veuille bien se réveiller, se lever et  m’ouvrir la porte.  Et elle grogne !

 

Je l’aime bien pourtant et je lui montre mais ce n’est pas toujours facile de vivre au quotidien avec cette race-là, faut expliquer, re expliquer quand on arrive à se faire entendre, vu qu’on parle pas la même langue, le langage du corps c’est pas leur truc aux humains…certains vont à l’école pour l’apprendre, on appelle ça « l’éducation féline ». C’est plus utile au maitre qu’à l’animal dit mon « Maître à penser » (Raminagrobis), je le vérifie souvent !

 

 Et puis j’aime la variété, je change d’habitudes, c’est comme pour dormir, ça  l’intrigue que je passe d’un lieu à l’autre, une fois le canapé, une fois le fauteuil, un tiroir, derrière le linge ou l’ordinateur, un sac de voyage… alors elle me cherche, inquiète en plus ! Et me dérange dans mon sommeil quand elle m’a trouvé !

« Alors tu es là, je te cherche partout ! » dit-elle invariablement… « Hé Oui, je suis là, la paix  s’il te plait ! (Je pense tout bas.) »

 

Contente de m’avoir localisé, elle agite en général la boite à friandises… bon, elle est bien sympa quand même… sauf que bien souvent c’est l’heure, juste après ma régalade, de son nettoyage, et elle sort l’horrible bête en fer qui fait un boucan d’enfer en roulant pour avaler des trucs que je ne vois même pas, puis elle passe un bâton avec un truc mouillé au bout dans toute la maison, et ça sent mauvais ! Je n’ai plus qu’à filer dehors en faisant le terrifié, mais je le suis un peu quand même… les oreilles endolories en plus.

 

Mais le pire est cette manie de me faire avaler une espèce de bonbon infect « pour lutter » dit-elle « contre les vers, les tiques, les puces » et que sais-je, je le recrache généralement, là aussi elle est contrariée et finit par me mettre un je ne sais quoi derrière la tête qui pue et que je ne peux pas lécher pour l’enlever !

 chat roux en colère.jpg

Sans compter qu’une fois par an, elle m’emmène chez un drôle de mec en blouse blanche, et j’ai droit à la boite à chat bien fermée, j’ai mal au cœur en voiture, en général je vomis, et en plus, arrivé sur la table où on me tripote, on me pique sur le dos …mais qu’est-ce que c’est ces obsessions humaines !

 

Comment faisaient mes ancêtres ? On a dû nous anémier à force de  vouloir nous civiliser, nous faire épouser les façons humaines… oserais-je dire nous aliéner ??

C’est comme les jouets… il suffisait des souris et de tout ce qui bouge dans la nature, maintenant on a plein de trucs sophistiqués, un arbre à chat, des machins qui roulent, couinent quand on les attrape… je m’amuse certes, mais, dehors aussi, et bien mieux ! Mais ça lui fait plaisir à ma maîtresse quand je joue avec les objets qu’elle a choisis et je me laisse prendre au jeu faut dire ! J’adore aussi passer entre  les bibelots sur le buffet  mais là elle aime moins ! Elle me surveille et crie « descend de là tu vas casser quelque chose ! » ça sert à quoi tout ça si ce n’est pas pour que je joue ? C’est comme les rideaux quand j’étais chaton… fallait pas grimper après, pourtant quelle merveille sous les griffes, et les plantes vertes, quel régal ! elle avait mis du papier alu pour m’éloigner ! et ça marchait. Ha elle a des idées !

 

A part ça je n’ai à me plaindre de rien ! J’aime bien quand elle me brosse, là je ronronne bruyamment…

J’en ai des caresses ! Plus que j’en voudrais parfois et pas au moment où je le voudrais… là aussi faut expliquer…re-expliquer ! mais je sais qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour me satisfaire, et moi aussi, je l’aime si fort, y’a juste quelques petits hiatus.

 

Elle m’a adopté, c’est pas tous qui font ça…Y’en a qui paye des fortunes à des marchands d’animaux pour avoir « un pure race » et qui les délaissent, j’en connais même des chats abandonnés, errants, qui courent jour et nuit pour trouver une maigre pitance, un refuge l’hiver, qui font les poubelles, et se font chasser à coups de pieds par des mauvais coucheurs,  ou voire pire, mutiler, empoisonner, on appelle ça « la maltraitance animale » et elle est infinie, alors je réfléchis et je rentre vite manger mes croquettes et me frotter aux jambes de ma maîtresse, puis me coucouner sur ses genoux, elle m’appartient, elle habite chez moi…

chatroux3.jpg

Bon ! Demain, je promets de tolérer les deux promeneuses « Ouaf Ouaf » et la voisine. « Ouaf Ouaf » aussi est une adoptée.

 

Clohe



07/10/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres