Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 17 - 2021 - sujet 3

a17s3.jpg

 

«Je ne suis qu’une poussière de ce monde mais je peux être utile.» 

 

Elle se le répète comme un mantra. A son air jubilatoire quand elle redit  cette phrase, on pourrait croire que sa conviction est inébranlable. Mais l’est-elle ?

N’être que poussière du  monde ramène à l’origine du monde, de la vie, il reste toujours un « oui mais… »  au-delà…au-delà…il y a quoi, et avant…avant, il y avait quoi ? Et moi qui suis là,  je sers à quoi ?

 

Du point de vue des scientifiques, le Big Bang originel  est « une pièce  du puzzle de la création du monde où, chacun le reconnaît,  il manque encore de nombreuses choses, des pièces majeures, mais aussi la taille de la boîte et surtout le nom de l'éditeur » (d’après l’article de C. Doré : Figaro – Sciences 3 /04/2014). Elle s’intéresse à la physique quantique dont les nombreuses abstractions restent des mystères indéchiffrables pour elle.

 

Alors elle revient à son statut de simple humaine, modestement, et pense qu’elle a un rôle à jouer. Mais il  ne faudrait pas qu’un contradicteur vienne distiller  dans son cœur un antidote à son envie d’engagement Déjà qu’elle escalade des montagnes de doutes et s’égare sur des chemins de pensées contradictoires.

Être utile à quoi ? À qui ? Et l’utilité n’est-elle pas un prétexte pour trouver un sens à la vie sans véritable générosité car au final, on fait toujours les choses pour soi !

Dans ses grandes interrogations, elle aime se pelotonner dans son fauteuil d’antan qui lui vient de sa grand-mère. Elle a le sentiment de réfléchir plus posément.

 

Parfois, elle  imagine une gigantesque marée d’amour humain qui balayerait toutes les dissidences, les violences, les maltraitances, les passions destructrices des puissants qui vénèrent le pouvoir et l’argent pour les réduire en poussière,  et rêve d’en être l’instigatrice.

L’élévation de l’âme passe par un chemin tortueux…et beaucoup de renoncement…par quoi commencer ?

 

Vider sa garde-robe et donner tout ce qu’elle ne met pas aux associations solidaires ;

Se débarrasser de tout ce qui n’est pas utile dans son logis  et le recycler ;

Trier ses déchets et en faire le moins possible ;

Ne pas manger les animaux et défendre leur cause ;

Inviter  des isolés le soir de Noël et pas que ;

Faire du Tourisme Equitable;

Au final tous les actes de sa vie devront être reconsidérés et réadaptés pour que « poussière de ce monde » soit plutôt  poussière d’étoile chargée d’espoir que poussière de cendre aride.

 a17s3b.png

Clohe



14/12/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres