Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 2 - 2024 - Sujet 1

 

 

Le vieil homme regarda sa montre, 23h30 il était temps d’ouvrir son ouvrage livre bateau. Il se sentait déprimé depuis un moment, savait ce que ses étudiants racontaient sur son compte et surtout il n’arrêtait pas de penser à Herminia, si jolie et délicate avec son petit visage de chat, son petit nez légèrement retroussé, ses yeux dorés, ses cheveux courts bouclés châtains clairs. Elle lui faisait penser à sa femme disparue trop tôt alors qu’elle avait à peine 30 ans. Il pensait avoir surmonté son chagrin, du moins l’avoir « apprivoisé » mais l’arrivée de cette jeune fille avait ravivé sa blessure .

 

a2s1.png

 

Elle était non seulement jolie mais vive, intelligente , curieuse et avide d’apprendre, elle aimait après les cours dans l’amphithéâtre continuer le débat avec lui et parfois ils leur étaient arrivés de se retrouver à l’heure du thé dans un petit café prés de l’université pour papoter de tout et de rien, de ses attentes à elle, de ce qu’elle désirait faire. Elle savait aussi l’écouter , chose rare de nos jours et surtout d’une personne si jeune ! C’était un véritable échange.

 

Depuis quelque temps, il n’avait qu’une seule idée en tête : rajeunir et pouvoir ainsi séduire cette personne sans laquelle il ne pourrait plus vivre.

 

Il avait donc cherché dans les archives de sa chambre les différents pouvoirs magiques qui pourraient lui venir en aide dans son dessein. Dans un 1er temps, il était allé en Afrique une nuit toujours par le biais d’un livre, déguisé et avec beaucoup de prudence – il est blanc et suscite en ces temps d'obscures suspicions – il s’était renseigné mais la magie « mauvaise » - comme il la qualifiait, il n’osait utiliser d’autres appellations - le rebutait et lui faisait plutôt peur… Pour un oui ou un non, une parole de trop, il risquait d’être transformé en zombie, d’être décapité voire mangé par une tribu de cannibale !

lostris a2s1 2024.jpg
 

Il s’était penché et avait programmé une nuit d’incursion dans la mythologie romaine et avait pu échanger pour demander aide et conseil auprès de la déesse Vénus et de Cupidon le dieu de l’amour. Il espérait d’ailleurs beaucoup de ce dernier : quoi de mieux que de décocher une flèche à Herminia pour qu’elle tombe sous son charme malgré la grande différence d’âge.

Malheureusement, il n’avait pas voulu se laisser convaincre, expliquant que lui seul décidait de son trait, ses flèches étant porteuses de pouvoir un humain ne pouvait le solliciter pour infléchir le destin.

Vénus, elle s’était montré intraitable, sororité féminine oblige, elle l’avait carrément envoyé balader !

 lostris a2s1 b 2024.jpg

 

Plus tard, il s’était rapproché de Freyja – déesse nordique des batailles, de la sorcellerie et des amants – elle possédait un collier d’ambre et quand elle le portait nul ne pouvait lui résister, elle sut lire dans ses pensées et quand elle vit que le projet du vieil homme était de le lui voler, elle le renvoya illico dans sa chambre.

 lostris a2s1 c2024.jpg

Isis, il tenta de lui faire part de son amour pour une toute jeune fille, en tant que déesse de la vie , il espérait l’infléchir mais elle non plus ne voulu rien savoir !

Il avait pensé à l’envers du miroir d’Alice au pays des Merveilles pour l’utilisation de la machine à remonter le temps comme elle l’avait fait avec le Chapelier pour retrouver sa famille mais là… c’était différent il courait après son adolescence et avait peu de chance qu’elle puisse l’aider en quoi que ce soit.

De ce fait , il avait aussi exploré les mondes parallèles , avec beaucoup de mal il avait trouvé un ouvrage qui lui avait permis de passer par les portes temporelles.

Il avait lu un article dans une revue où il était expliqué que l’on vivait plusieurs vies dans des mondes autres, mais le passage de deux portes lui avait appris qu’il vivait dans ces deux espaces avec le même âge ! Encore une impasse qui le rendait encore un peu plus amer et triste !

 Lostrisa2s1 Bé Chuille.jpg

Déesse Bé Chuille

 

Fatigué, totalement démoralisé après ses recherches, il se dirigea vers Bé Chuille, déesse Celte versée dans le domaine de la sorcellerie. Après tous ses échecs, il avait mis au point une stratégie, espérant la faire « plier » pour qu’elle lui concocte une potion de jeunesse, ou lui jeter un sort le ramenant là où il voulait. Il avait lu qu’elle adorait écouter les sons mélodieux d’une harpe. Il avait donc pris plusieurs nuits d’affilée la direction d’un livre de musique ultra sophistiqué et pointu en la matière pour apprendre et se perfectionner….

 

Après bien des difficultés et pour apprendre à jouer de cet instrument et pour approcher la Déesse, il n’en pouvait plus. La réponse était toujours la même, elle ne voyait pas pourquoi elle l’aiderait et l’avait renvoyé sans autre forme de procès,  nullement impressionnée par la « prouesse musicale » de son demandeur.

 

Il commençait à n’être plus que l’ombre de lui-même tant physiquement, qu’intellectuellement, ses étudiants se posaient des questions, il avait perdu beaucoup de poids – particulièrement son début de petite bedaine – son entrain à animer ses conférences, sa joie de vivre et il évitait la jeune fille.

 

Ses collègues avaient bien essayé, eux aussi, de lui venir en aide, mais sans obtenir un quelconque début de piste : était-il atteint d’une grave maladie, d’un burn out… personne ne pouvait soupçonner son secret.

Le grand Recteur en charge de la prestigieuse institution l’avait pris à part et lui avait proposé de prendre des congés et de partir voyager pour se changer les idées, mais il s’était fait proprement « remballer » !

 

Notre professeur se rendait bien compte, de temps en temps quand il trouvait un restant de raisonnement sain, qu’il perdait pied et qu’il courait gentiment à sa perte psychologique. Il décida de faire un ultime « voyage » dans l’Île d’OWUBA , petite île inconnue qui figurait sur un parchemin très ancien »… Oui, il essayerait cette nuit encore.

IMG_20240115_203054.jpg 

A l’heure prévue, il s’installa sur son lit , ferma les yeux et se transporta dans le parchemin, l’île entourée d’une eau d’un violet profond, un mince ruban de plage de sable noir se poursuivait par une forêt d’arbres denses, il hésitait mais il s’était fixé cette unique et surtout dernière nuit, il ne pouvait renoncer. Il devait trouver cette fontaine de Jouvence, son GRAAL à lui.

 

Il commençait à s’introduire dans ce magma vert quand un bruit dans le ciel se fit entendre, il continua malgré tout et le bruit s’amplifia comme un coup de tonnerre, il fut bientôt suivi par un éclair intense qui illumina le ciel, le terrain se mit à glisser sous ses pieds, prit de panique, il se rapprocha en courant de la grève, trébuchant, griffé par la végétation, recevant et se heurtant aux branches qui tombaient autour de lui et sur lui. Au moment de partir, un morceau du parchemin se déroba sous ses mains et la page se déchira… Il était trop tard, il était piégé et allait périr dans l’eau, aveuglé par cet amour impossible… Une dernière pensée pour sa belle et il fut enseveli.

 

Tout le monde se demanda où il pouvait être… peut-être un lecteur ou un chercheur un jour très attentif pourrait apercevoir une forme minuscule gisant dans l’enchevêtrement des arbres de cette terre inconnue mais... rien n’était moins sûr !

 

Lostris



29/01/2024
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres