Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 5 - 2022 - sujet 3 Lipogramme sans A

 

 

Enfin voyons ! Comment voulez-vous que nous écrivions quoi que ce soit si cette lettre si fréquente nous est interdite ?

D' emblée je vous préviens : un sérieux problème risque de se poser :

Nous ne pourrons plus évoquer le lien du cœur le plus précieux !

 

Serons-nous tenus de dissimuler, voire réprimer ce sentiment si doux pour ne point être tenu de le nommer ?

Peut-on, conséquence de son omission chez Le Petit Robert Illustré, l'empêcher d'exister ?

 

Dès lors, comment définirons-nous l'intense et primitive émotion d'une mère qui donne vie et pose son nourrisson sur son sein ?

Comment nommerons-nous l' émoi inconnu de l'homme qui se découvre père ?

Et que dirons-nous du frisson qui submerge nos corps, lorsque nos lèvres s' effleurent ?  Quid de l'inconditionnel sentiment que nous ressentons pour notre progéniture ?

Pour éviter que son éventuelle suppression provoque l'oubli de son sens, cherchons plutôt des synonymes pour ce mot si utile en définitive :

a5.jpg

Pour commencer, je vous propose le plus doux : « tendresse »

Ou plus sérieux : « estime » , « dévouement »

Mortel même si vous voulez : « coup de foudre »

a5b.jpg

En voici encore un ou deux, plus religieux cette fois-ci : « culte » ou « dévotion »

Et tenez, démodés : « béguin » ou « flirt »

Et même des plus coquins : « désir », ou même « rut »!

a5c.jpg

Enfin mon préféré... « conter fleurette », si poétique je trouve !

Linguistiquement, il est même impossible de contourner le problème et d'utiliser le verbe dérivé de ce nom commun. Cette fichue lettre nous importune toujours !

a5d.jpg

Du coup, comme les jeunes de notre époque, je peux juste dire que cette consigne d'écriture : « je kiffe » !

 

Christine



18/03/2022
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres