Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 5 - 2024 - Sujet 1

Feu de camp 

 IMG_20240312_165200.jpg

 

Le tango des flammes ondulent sur les écrans noirs de la forêt. Il câline chacun de nous autour du bûcher.

 

Le camp finit demain et toujours la même interrogation. Qu’avons nous apporté, mon équipe et moi, à tous ces gamins de la ville, durant ces quinze jours ?

 

Lâcher les Smartphones pendant ces deux semaines, et leurs films narcissiques ? Arrêter de *se contempler dans le miroir ou regarder le monde* ? Vivre sa propre vie ou par procuration celle des influenceurs ?

 IMG_20240316_134340.jpg

Ici, ils sont leur propre héros.

Mon regard se perd dans les flammèches. Trois jeunes présentent un sketch mettant en dérision les monos. La caricature est une belle école de remise en question dans notre activité. Elle révèle toujours le ressenti des enfants sur leurs animateurs. A nous de le comprendre et de le traduire dans nos comportements. La gestion du camp traverse quelques secondes mon esprit. Demain retour en car. Le trajet sera long car *sur la route des vacances les voitures roulent lentement*.

 

Ces jeunes viennent de quartiers différents, mélange des cités, du centre commerçant, de la zone ouest bourgeoise. S’ils se croisent en ville, ils

changent de trottoir. Ici, ils s’amusent ensemble sans arrière-pensée. Et si nous leur avions appris

qu’*aimer c’est se surpasser*, nous aurions au moins servi à quelque chose.

 IMG_20240316_134439.jpg

Un moniteur gratte quelques notes sur sa guitare. *Une chanson s’élève au milieu de la nuit.* A pas feutrés, « We shall overcome » emplit la clairière. J’imagine des lapins à l’orée de la forêt, sur leur séant, envoutés par cette ambiance à nul autre pareil que ces veillées de camp. Le feu se calme doucement. Le lit de braises peint nos visages en sioux.Durant ces deux semaines, mes minots sont sortis de leur zone de confort, trempés par la *pluie*, bronzés par le *soleil*, c’est tout de même plus excitant que les U.V. pâlichons des tablettes dans la chambre toute la journée. Pour les plus âgés, ce camp était un *rêve*, et pour les plus jeunes une *muraille*. Tous ont surmonté leurs appréhensions.

 IMG_20240316_134359.jpg

Ah, le petit Gérard fait son malin en imitant *l’orang-outan*. Il fait rire ses voisins et perturbe cette fin de soirée. Besoin de considération ? Peur de quitter notre bulle où il est reconnu à part entière ? Il a encore un long travail à faire sur lui-même. Le prochain camp j’espère. Devant de tels cas, le *désespoir* nous envahit parfois. Heureusement les enfants construisent dans nos camps leur *devenir*. Quand les difficultés d’un raid les mettent à *genoux*, ils apprennent à contourner l’obstacle et à se redresser. Demain matin, ils vont *recevoir* leur médaille du souvenir de leur séjour et pour cette fête, j’ai commandé à un *glacier* des desserts surprises.

 

La fraîcheur reprend sa place dans la clairière. Certains se sont endormis sur l’épaule du voisin. Quelques notes de guitare encore, et le coucher s’opérera pour tous avec dans la tête des images inoubliables.

 

 

Animateur de camp

Ps, c’est un beau job.

 

Doremi

Mars 2024

 



16/03/2024
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 472 autres membres