Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 6 - 2024 - Sujet 1

 IMG_20240402_151147.jpg

 

Albert est heureux. Il est né à la campagne dans une petite bicoque où habitaient ses parents. Il y a bien longtemps maintenant ! Il y vit toujours. Il n’a pas connu beaucoup de richesses matérielles, mais l’amour dans ce foyer a toujours pris tout l’espace. Il a appris depuis son plus jeune âge, la difficulté du labeur aux champs. L’école n’a pas été longtemps suivie, mais la liberté de courir dans la nature a été un merveilleux apprentissage. Le travail a été rude, comme toutes ses journées passées sous un soleil de plomb, courbé à arracher, planter. La pluie battante, le froid, toutes les conditions météorologiques épouvantables affrontées avec courage. Aujourd’hui tout cela est loin, Albert est retraité. Ses enfants ont grandi, et sont partis à la ville. Son épouse Marie, qui a été une compagne si fidèle et aimante, est toujours là avec ses tabliers à grosses fleurs et son sourire indéfectible. Il aime bien regarder cette terre, son royaume, qu’il n’a jamais quitté. Il contemple toutes les prairies autour de sa petite maison , dans son vieux hamac, les pieds en éventail. Comme la vie est agréable ici. Il ne se lasse pas de regarder les abeilles butiner, les fleurs s’épanouir et écouter les oiseaux chanter à tue-tête. Il est assez solitaire, mais aime bien raconter des histoires de village ,aux personnes qui viennent se présenter chez lui. Il raconte souvent l’histoire où un jour, son tracteur s’est renversé. Il a échappé de justesse à une mort épouvantable. Sa douce Marie est accourue en entendant ses cris, et voyant la carcasse de fer retournée, s’est empressée de courir chercher de l’aide. Que d’exclamations, quand les ouvriers saisonniers des champs voisins sont arrivés. Ils étaient saisis par une grande peur, craignant de retrouver Albert écrasé et sanglant sous l’habitacle métallique. Mais non ! Ils ont réussi à extraire le brave homme sans une seule égratignure. L’étrangeté de la situation a interpellé tout le monde. Comment était-ce possible ? Et Albert de dire à qui veut l’entendre depuis ce jour : je suis un grand miraculé ! Il a toujours adoré cet endroit et même si des jours difficiles ont été vécus, il n’abandonnera jamais son petit paradis. Rien d’autre au monde, n’est plus beau que sa terre.

 

Corinne



02/04/2024
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 465 autres membres