Maridan-Gyres

Maridan-Gyres

Atelier 9 - 2022 - sujet 2

Séduction

 

Quel subterfuge allait utiliser Francesco pour aborder et ensuite conquérir cette belle jeune femme élancée ? Pas sa fonction : son métier de commercial ne faisant pas rêver. Son petit accent étranger était souvent un atout qui intriguait les curieuses.

 

Chaque jour, lorsqu’elle passait devant le café où il avait l’habitude de s’asseoir pour prendre un pot après le travail avec des collègues, il l’avait aperçue d’une manière fugace.

 

C’était plutôt lorsque Marc avait dit « elle est pas mal, la meuf » qu’il prêta attention à elle.

 

Ce jour-là, se levant brusquement de table, il sortit du café en jetant un coup d’œil à ses copains et se planta devant la jeune fille. Il lui dit alors avec son plus beau sourire la phrase lapidaire « y’a un café cosy près d’ici, j’vous invite ? »

 

La stupéfaction passée, elle vit son sourire écalant et ses yeux brillants et répondit : « pourquoi pas ».

 

Francesco était un drôle de zèbre, dragueur invétéré, sa passion était la séduction. Il possédait une faculté exceptionnelle d’adaptation dans n’importe quelle situation et n’importe quel paysage. Ne prenant pas le temps de souffler, il était toujours à la recherche d’une nouvelle proie.

 

Contrairement aux machos imbus de leurs personnes qui ne parlent que d’eux, il s’intéressait à la vie de ses conquêtes, les faisait rire, plaisantait, faisait des jeux de mots : un parfait Don Juan, et quelques fois il arrivait à ses fins.

 

 Séduction a9.jpeg

Iris



29/05/2022
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 364 autres membres