Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 4/11/2014

1. La ronde des mots (15 mn)

 

Violacée, papier, douane, liberté, rouage, petit chien, écrivain.

 

De ses mains violacées par le froid, il présenta son papier de douane au planton, posé là sur le bord de la route de la liberté, dernier rouage pour lui et son petit chien, vers son avenir d'écrivain.

 

 

De sa liasse, il détacha le feuillet violacé, l'agrafa au papier de transit de douane et rendit sa liberté au chauffeur routier, lui signifiant ainsi qu'il en avait enfin terminé avec les rouages de l'administration.

Que de paperasse pour permettre à un petit chien de passer la frontière !

Quelle histoire !

Robert, son ami écrivain, lui en ferait un roman !

 

2. Construire une histoire à partir d'un incipit donné (30 mn)

 

Depuis la réception du courriel de Fanny qui m'apprend que nous portons le même nom patronyme, je m'interroge savoir si nous sommes parents.

 

Les rouages de l'Internet sont vraiment surprenants. Que faire ? À qui ai-je affaire ? Dois-je en confiance lui envoyer par retour ma généalogie ?

 

De nature optimiste, je vais répondre. Et puis c'est une fille. Alors parents ou pas, cela ne pourrait-il pas déboucher sur une drague internautique ?

Sale rêveur que tu es ! Dans la vie physique, tu ne sais même pas draguer, alors pense un peu !, sur l'Internet.

Laisse tomber. Ne réponds pas .

 

Cependant, la fibre généalogique me titille le bulbe. Je plonge illico dans Généatique à la recherche du chaînon susceptible de nous relier, comme elle me l'a annoncé.

C'est que la famille patronymique est importante : un quart de la population du village souche. Cité qui domine la vallée du Liri sur les contreforts des Abbruzes, aux confins du Latium. Sans compter la diaspora française, britannique et nord-américaine.

 

Après bien des recherches dans les méandres de mes ascendances, je trouve une aïeule qui pourrait être le trait d'union.

Allez. Je réponds, laissant de côté toute idée de conquête autre que celle du savoir historique familial, je lui écris un gentil mot et lui joins ma généalogie en PJ.

 

Mon index, celui qui montre le chemin, hésite encore. J'envoie ou je n'envoie pas ?

Vers quelles aventures cela va-t-il me conduire ?

 

Envoyer.

3. Rédaction d'une petite annonce / recherche de l'âme sœur.  (5 mn)

 

 

1) Vieux cachalot cherche belle baleine pour ultimes aventures océaniques.

 

2) Jeune retraité recherche la « femme de sa mort » pour accomplir ensemble le dernier bout de chemin.

 

 

4. Écrire sur une ville, un lieu, un pays (10 mn)

 

L'émotion le saisit

Encore et toujours

Une fois le col passé

Il bascule vers cet amphithéâtre

Ouvert sur la mer,

Inondé de soleil.

Aux fenêtres des quartiers Nord

Le linge habille le vent.

Azurée de Mistral

Sa ville lui tend

Ses avenues, ses rues, sa corniche.

Poignante, comme toujours,

Cette descente

Vers le chœur du trafic

Aux accents polyglottes

Aux parfums de l'enfance

Tel l'enfant prodigue

Je reviens vers toi

Ô Marseille en Méditerranée.

 

Jacques Edouard 4/11/2014

 

Idée d'origine du deuxième exercice venu de jacques Edouard : 

 

En fait, l'aventure a commencé par un courriel. Pas le genre de celui qui débute le film Ne le dis à personne. Là au contraire, je l'ai dite à tout le monde cette histoire d 'échanges par messagerie électronique interposée. Au mois de juin dernier, je suis obligé de m'envoyer en pièce jointe, un document de travail afin de pouvoir l'utiliser chez moi. Et là surprise ! Dans l'annuaire du ministère de l'agriculture, il y a un autre Réa, une autre devrais-je écrire : Fanny Réa.


Illico, je lui envoie un message : « Serions nous cousins ? ». La réponse ne tarde pas : « Si votre père est né à Arpino en Italie, il y a de fortes chances que nous soyons parents ». A mon tour : « Chère cousine, mon père et mon grand-père sont
nés à Arpino ». Suit un dernier message « Cher, cousin, c'est formidable. Depuis mon enfance, je vais à Arpino tous les étés pour les vacances. En pièce jointe, une photo de Civitavecchia. Et rendez-vous le 10 août à 10 heures sur la place
d'Arpino »


Là, je reçois un coup au foie ! Quelle coïncidence ! 10 août. L'anniversaire de papa. Je transmets les messages et la photo à ma fratrie. Pour elle aussi, c'est un drôle de hasard.

 



05/11/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres