Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Atelier du 5/05/2015

Rien de bien lumineux

be1.jpg

Elle scintille de mille feux Lucille dans son costume de fée, toutes paillettes dehors, elle brille dans la nuit. Elle s'en va rejoindre son groupe d'amis qui l'attend. Au Gibus. Le fronton du night-club annonce « Nuit spectrale » en lettres de néon. L'enseigne de lumière éclaire le trottoir de la boîte découpant en ombres portées les fées, les sorcières, les squelettes … Un par un, les costumés entrent pour une nuit de fête, de musique, de bruit, d'alcool et de cendres. Rien de bien lumineux ! conclut-il.

Le correspondant local range carnet et stylo et dépose en passant son article au Midi Libre.

 

Longue est sa nuit

be2.jpg

(Épiphore)

Les yeux rivés au plafond, longue est sa nuit

Car le sommeil se refuse à lui, longue est sa nuit

Il cherche, questionne, se souvient : longue est sa nuit

Pourquoi ? Comment ? Elle est partie, longue est sa nuit.

Chasser l'image, couper le son, longue est sa nuit

Faire le deuil, longue est sa nuit.

 

 

Poët, poët, c'est l'printemps

be3.jpg

Marronnier journalistique

Et chaque année, maintenant

Joyeux, pourri, emblématique

Il fait l'article du printemps

 

Arabe cette année : facile

de s'épancher et d'écrire

Sur ce printemps encor' fragile

Contre les dictatures et ses sbires

 

Adieu montée de sève, petits oiseaux

L'humanité fait son printemps

Par le fer et le feu, à nouveau.

Poët, poët : poème dissonant !

 

Bernard 5/05/2015

 



12/05/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres