Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Texte de Véro sur l'éducation générale

Monsieur Jaquard,

            Quelle audace, mais quel bonheur de penser que le monde peut  changer et que la base de ce changement se fera par l'éducation dispensée aux jeunes. Une nouvelle école pour un nouveau monde? Il est urgent de forger des esprits confiants, curieux, heureux d'apprendre et pour cela nous devrons réviser  nos systèmes d'apprentissage. L’évaluation des connaissances acquises par exemple. L'évaluation avec des notes paralyse l'enfant. Encore mieux quand les copies sont rendues du meilleur au plus faible. Ce sera un 10 ou un 0.

 

«Trembles mon tout petit, trembles.»

 

Nous, adultes d'aujourd'hui pouvons en témoigner. Addition et multiplication de tous ces angoissés, ces anxieux, du :

 

«Qu'est-ce que et combien je vaux.»

 

Sans parler du bonnet d'âne? Petite parenthèse, c'est injuste pour les ânes que de les avoir réduits à cette image. Là aussi je m'indigne! Mais, ne nous perdons pas en un verbiage sans queue ni tête.

            Revenons à nos moutons. De quoi s'interroger sur pareille expression... Mais. Bon. Nous parlions d'évaluations.

            Et bien oui. Il est de notre devoir d'éducateur d''encourager l'enfant, de le porter vers le savoir, en devenir d'une conscience responsable et libre. Voilà une question majeure dont la société doit se préoccuper. Peut être que l'école n'y suffira pas et que chaque citoyen participera à ce projet fabuleux.

            Fabuleux, pour tous ces adultes névrosés que nous sommes. Perdus dans cette société humaine qui n'a jamais fonctionné autrement que dans le paraître, dans le regard d'autrui, sous le contrôle de la machine infernale où règne en Maître le Dieu Économie (la générosité on s'y assied dessus) qui nous dicte sa parole :

 

«Soyez de bons producteurs, de bons consommateurs. Parce-que du boulot y en a pas pour tous,  qu'il y aura des recalés de la consommation, des qui vont rester sur le tapis.  IL va falloir vous battre. Soyez performants, compétitifs, efficaces. Bref: soyez le meilleur.»

 

            Si nous voulons que les petits humains deviennent meilleurs et non pas le meilleur, il va falloir tricoter un superbe jacquard, monsieur Emile. Y a du boulot! Attention aux mailles perdues. Pour l'heure sommes-nous prêts?

Moi je dis qu'il vaut mieux distribuer des sourires que des baffes dans le dos, et comprendre ensemble, c'est mieux que de saouler son môme avec nos tyrans enfouis qui affirme leur supériorité. Parce-que, zut on a quand même le droit d'y croire comme vous monsieur Jacquard.

 

Bien sûr nous ne sommes pas tous égaux

On a pas tous la bosse des maths

On n'est pas tous Victor Hugo

Ca n'empêche, faut faire attention

il y avait des chercheurs et des penseurs

et des gens très intelligents qui avait compris

            e =mc2

Et d'autre beaucoup  moins futé

L''avait bien mal utilisé.

 

Véro 2/10/2013



04/10/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres