Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Les auteurs de 2013 à 2019


Atelier 16 - 2019 - sujet 3

12278961_10207125919880902_8789178646387840294_n.jpg

A l'abri de la forêt,  fleurissent les colchiques.

Bientôt, les feuilles vont mourir.

J'aime l'automne,

Tout d'un coup, des nuages surviennent.

A mon grand étonnement, la pluie tombe.

Je cherche un arbre pour me mettre à l'abri.

J'imagine que ses feuilles sont mordorées.

On sent une odeur de mousse et de champignons.

Dans son feuillage épars, vais-je trouver l'homme joie ?

 

Françoise Godot


23/01/2020
1 Poster un commentaire

Atelier 22 - 2019 - sujet 1

a22s1.jpg

 

Ana et l'ara…

.

Printemps s’achève, s’en vient l’été

Et  Ana  rêve d’jolies virées.

Bob  sur la tête et  tôt  matin,

Elle aime aller par les chemins.

.

Ses  amies suivent parfois, c’est vrai.

Sus  à l’ara, c’est leur projet!

Sis  dans une aire très limitée,

Chaque fois les nargue, cet effronté.

.

Chaque fois qu’Ana  se promène,

C’est comme un  gag  d’humour raté.

Bien qu’elle  essayasse  d’l’attraper,

L’ara  s’échappe d’façon soudaine.

.

Au lieu d’ressasser  ses échecs

Et pour n’pas tomber sur un bec,

Ana  alors cogite un plan

À l’ère  des rêves, probablement.

.

Un  sas  de temps très limité

Va lui permettre d’réaliser,

Dans les  serres  d’un jardin ami,

Un traquenard pour l’insoumis.

.

Non  mais  ici! faut pas rêver!

Ana  n’s’en laiss’ra pas compter!

C’n’est pas un  ara malicieux

Qui l’aura, sûr, même just’ un peu!

 

© Annick

15 01 2020

CopyrightDepôt 00045136


16/01/2020
6 Poster un commentaire

Atelier 11 - 2019 - tous les sujets

 

 

 

Sujet 1

 pluie.jpg

Au Café

 

Ce matin, j’étais au café avec Christian pour prendre le petit déjeuner. Il était heureux de ma présence. Il y pensait souvent. Moi, je le trouve un peu loufoque, mais je me dis qu’un petit brin de folie ne nuit pas. Il a pris un thé, moi un café. Nous avions commandé aussi du jus d’orange et deux croissants. On est bien ici. Ici à nouveau, je dépose la vie. Soudain, il s’est mis à tomber des cordes. Heureusement, nous n’étions pas en terrasse. Christian m’a parlé de son amour. Il avait l’air heureux. Puis nous nous sommes quittés cordialement.

 

Sujet 2 -   Un Conte

 

Il était une fois l’épopée de deux enfants, Charlène et Nicolas. Le père Fouras leur avait donné une énigme. Il était doux et plein de générosité. Avant de partir, il leur avait dit « Laissez-vous guider par la lumière ».

 

Charlène et Nicolas se demandaient de quelle lumière il s’agissait. Soudain, derrière la vitre d’une lucarne, ils ont vu briller la petite flamme d’une bougie. C’est ici dit Charlène, allons-y. C’était la maison d’une vieille femme. Elle les conduisit au pied d’un escalier en disant «  montez  ».

 enfants escalier.jpg

Les deux enfants obéirent. Ils arrivèrent dans un grenier. Dans un coin, un coffre leur fît découvrir un tas de déguisements. Ils s’amusèrent toute la soirée avec ces costumes. Tout d’un coup Nicolas se souvint de l’énigme. Il sortit le parchemin de sa poche. Et le regarda à la lumière de la bougie. Une phrase était écrite : il n'y a qu’un remède à l’amour, aimer davantage. Une fois l’étonnement passé, Charlène dit à Nicolas « nos parents vont être heureux d’entendre cela. Rentrons vite  !!! »

  

Sujet 3 -   Tautogramme en L

 I.png

La lanterne légère luit de la lucarne du loft vers le lac où la licorne lèche l’eau de façon languissante où un labyrinthe rend libre.

 

Sujet 4 -    Contine

 

Tortue,

 tortue.jpg

Où vas-tu ?

Tu es têtue.

De partir dans la rue.

Tu as l’air abattue.

Est-ce ta soif d’absolu.

Je te souhaite la bienvenue.

On te croirait déçue.

Où as-tu disparu  !!

Tu es vraiment farfelue.

Françoise  Godot


03/01/2020
1 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - Tautogramme en S 3ème sujet

 S.png

 

Sacré sujet

 

Selon sa soeur Simone, seule sa soeur Ségolaine, sa seconde, saurait surseoir ses sensations. Si savoir scruter ses sens, savourer ses soucis, signifie savamment sa sagesse, signale Simone, souvent sincère, Sophie, sa sixième soeur, simplifie  sciemment ses sentiments. Ses soucis sauvagement saccagés signifient-ils sa sagesse ?

 

   Savoir sauver ses sophismes sans submerger souligne sa sentence silencieuse (sacré signal) : Seule Samantha sait solennellement sauter sur ses sottises.

 

Soudain, Serge, singe savant sans soucis s’enquiert : saperlipopette, sais-tu si Simone saurait s’indigner ? Sans savoir si Serge singeait Sophie, Simone, songeuse, se soucie sur ses sentiments : Serge signifiait-il seulement son savoir?

Sinon, sa sempiternelle sensation spirituelle simulait-t-elle sa soudaine sensualité sentencieuse ?

 

Sacré sapajou ! Seuls ses silences sauront.

 

Sincères salutations.

 

Agol


15/12/2019
2 Poster un commentaire

Atelier 4 - 2019 - sujets 2 - 3 - 4

Atelier 4

 

Sujet 2 - Nature vivante

 

Que deviendrions-nous sans la nature ?

Elle est notre élan vital, rastiguène (1).

 

C’est un bouquet d’amastigotes (2)

De plusieurs couleurs, barlabidouche (3)  .

 

Ce sont des chants d’oiseaux snoubinel,(4)

Qui nous ravit par leur magie.

 faon.jpg

C’est encore ce robinouche (5)

Que sa maman lèche soigneusement,

Avant qu’il se mette sur ses jambes.

 

C’est encore le papillon,

La coccinelle et la libellule,

 

La digitale, le muguet

Et les colchiques,

 

L’écureuil, le renard

Et le blaireau.

 

Dictionnaire

 

(1) rastiguène : emportant tout sur son passage.

(2) amartigone : fleur des montagnes

(3) barlabidouche : mélangé

(4) snoubinel : s’élevant dans le ciel.

(5) robinouche : faon qui vient de naître.

 

Sujet 3 - Haïku

 

Nous avons besoin

De tendresse et d’affection,

D’un peu de chaleur.

 

                    Haïku (suite)

 

Mes états d’âme :

Douleur et solitude,

Froideur et tristesse.

 triste.jpg

 

Sujet 4 - La joie de vivre

 

Si c’était une saison, ce serait le printemps.

Si c’était de l’eau, ce serait une cascade.

Si c’était un oiseau, ce serait le rossignol.

Si c’était une plante, ce serait une glycine.

Si c’était une fleur, ce serait le muguet.

Si c’était une couleur, ce serait du jaune.

Si c’était un élément du ciel, ce serait une étoile filante.

Si c’était une explosion, ce serait un feu d’artifice.

 

Françoise Godot

 

 

 


13/12/2019
2 Poster un commentaire

Atelier 10 - 2019

Sujet 1
 
L’organisation de l’énergie est la possibilité de ce fournisseur de se connecter à ses gestionnaires et propriétaires donne des références sur le réseau en cas d’intervention.
 
Sujet 2 : KLIMT
klimt.jpg
 
Lisa rêve.
Rêve et pleure.
Elle revoit
L’homme qu’elle aime
Lorsqu’il la prenait
Dans ses bras
Tout en lui murmurant
Des mots tendres
François lui a dit
Tout à l’heure que leur relation était finie,
Qu’il en aimait une autre.
Lisa pense toujours à lui
Elle n’arrive pas à oublier leur étreinte.
Alors Lisa pleure,
Pleure et rêve.
 
Sujet 3
 
La jeune femme écrasa la pédale de frein et les pneus crissèrent dans le virage.On l’emmena aux urgences, inanimée. A son réveil, l’hôpital était méconnaissable. Elle ne pleurerait plus les disparus, endormis dans leurs tombes marines. Elle aimerait être quelqu’un d’autre. Vous ne pouvez pas – Et pourtant c’est une tentation – Etre autre que ce que vous êtes aujourd’hui
 
 
Sujet 4
 V.png
 
Voici venu le vilain vent de l’hiver. C’est les vacances, vous allez vadrouiller et vagabonder. Cette vaillante vache avec son veau et ce vampire vantard vont valser sur une vague véloce.
Françoise   Godot

10/12/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 18 - 2019 - sujet 3 - Tautogramme en A

 

Sujet N°3 – Tautogramme en A

 

 A.png

Attention ! Attaque avisée s’abstenir

 

Alcalante, attractive astéroïde arrimée à l’audacieuse Armitora, agencement axial de l’allée de l’azur auréolé d’argent, abritait l’Arcadiane angelote Aubépina Azaléa. Cette aventurière aérospatiale avait arrangé son arrivée sur l’astéroïde en alliant son astre aimanté à l’aligoté Aragorn Arvenitus, actuel alerte Agapante de l’Astre A344AZ.

 

Une alliance anti Albatorus l’Acariâtre, agresseur agrilunifique armé d’automobiles, d’autobus et d’avions de l’ancien âge. Agrémentés d’ailerons astraloglisseurs et d’amortisseurs aquaplanant, ils arrivaient à attaquer activement sous tous les angles sans armures d’acier archiblindées ni artefacts d’alliages allégés en aluminium et arsenic.

 ovni.jpg

Aubépina Azaléa et Aragorn Arvenitus avaient arrangé une artillerie aérienne astucieusement assurée par des archanges auvergnallemands et des anciens artistes de l’association 3 A : Agir – Avancer – Arrêter, arrivés avant l’année de l’aigle. Leur Amiral, AlphaRoméo, affirmait agir activement pour les amener à l’allegria. Abonné aux abordages alunissants aboutis, il accomplissait des actes acrobatiques et adaptés afin d’arriver archi affuté.

 

Avec adresse et audace, Aubépina Azaléa, Aragorn Arvenitus et l’armée Aérogriphique administrée par AlphaRoméo arrivèrent à absorber l’agresseur. L’affrontement affaiblit Albatorus l’Acariâtre, qui abdiqua, amer et acide quant à son avenir.

 

© Ouvrez les Guillemets 63 – 05.12.19

 


09/12/2019
5 Poster un commentaire

Atelier 18 - 2019 - Sujets 1 - 4

Sujet N°1 – Écrire à partir des photos du château d’Amboise

 DSCN0191.JPG

 Amour caché… en acrostiche

 

R evenu séant près de votre illustre demeure

E mportant trois de mes tableaux, dont la Joconde

N eige tombant sur l’étang et dans les méandres de mon âme

D ebout, nez au vent sous la ramure de ce cèdre majestueux

E spère, quand l’arbre qui m’inspire tant de sentiments,

Z énitude, amour géant, allégresse et frissons, que…

 DSCN0318.JPG

V ous accepterez de nous donner la chance d’une tendre rencontre.

O ublieux du monde et de ces « parlautour », nous parlerons d’avenir

U nis par la même passion de découvrir l’unique et l’universel

S errant nos mains, les joues rosies, nous nous regarderons.

 

C her ami, je loue et vénère la beauté de votre visage

E bloui par la lumière du soir, et la vie inondant votre sourire

 

S ire François, notre entente dépasse les lois du cœur

urdissant un attachement sans nul autre pareil

I ci, en Touraine, sincèrement lié à cette terre et à son maître

R esterai pour toujours votre tendre et dévoué Léonard

 

 

La paternité de cet exercice si particulier, de cacher un message secret à la fois en début de chaque vers et dans le corps de texte semble être attribué à Alfred de Musset et George Sand. En effet, la légende veut que les deux amants s’adressassent des messages enflammés de cette façon.

 

© Ouvrez les Guillemets 63 – 05.12.19

 

 Sujet N°4 – Logo-rallye

 

Histoire bretonne

 

 Bécassine.jpg

 

Je m’appelle Annaïck Labornez

 

Savez-vous où je suis née ?

 

Au bout de la lande du Père Éric

 

Dans la petite maison de briques

 

Juste à côté du grand menhir.

 

 

 

C’était jour de fête, jour de crêpes

 

Le phare défiait les prémisses d’une tempête

 

La mer agitée et furibonde faisait le gros dos

 

Faisant valser sans ménagement le bateau

 

De Jack Redoutable, perlier hors norme

 

 

 

Au village venteux de Clocher-les-Bécasse

 

L’arrivée d’un bébé, tout comme en Alsace,

 

Fait chanter et danser mesdames les cigognes

 

Qui commencent alors leur longue besogne

 

En composant un trousseau pour l’enfant.

 

clocher les bécasses.jpg
 

 

Dans l’Océan atlantique caressant les falaises

 

Les vagues exultent en soupirant d’aise.

 

La tempête s’éloigne, suivant le chemin de l’équinoxe

 

Les vieux se réchauffent les mains autour d’un Viandox

 

Un jeu de cartes est sorti d’une mallette en bois

 

 

 

Des années plus tard, loin de s’enfermer dans une forteresse

 

Longue robe verte et coiffe cachant ses tresses

 

La petite Annaïck est devenue la grande Bécassine

 

Et confectionne dans le secret de sa cuisine

 

Des kouign amann pour un étonnant marin dénommé Popeye

 

 

 

L’amour a touché son cœur, tel une électrode

 

Déclenchant de multiples étincelles aux senteurs d’iode.

 

 

 

 

 

© Ouvrez les Guillemets 63 – 05.12.19

 


09/12/2019
11 Poster un commentaire

Atelier 12 - 2019 - sujets 1, 2, 3

 sujet 1

 rouge-gorge.jpg

 

                                 Cher Rouge-gorge,

 

Durant les beaux jours, vous avez délaissé le bord de ma fenêtre. J’y dépose des graines pour la gent ailée.

 

Cet été, avez-vous rencontré une Elphélidès, qui vous aurait présenté à une   Bisquemale   Asphodélis .

 

A moins que vous ne vous soyez perdu dans un Cirtavelle et qu’il ait fallu faire appel à un Burofficine pour vous retrouver .

 

J’ai hâte de vous revoir, ne tardez pas.

  

Elphélidés : petite fée

Bisquemale : chatoyante

Burofficine : agence conseil

Cirnavelle : labyrinthe magique

Asphodélis : fleur rare

 

 

Sujet 2

Tautogramme en S

 saponaire.jpg

Un soleil suave et sirupeux saute sur les saponaires et les salicornes savoureuses que mange un sapajou sans scrupules.

 

Lipogramme sans N

 

Bravo, approchez, vous avez réussi cette épreuve, qui est réputée comme difficile. Vous êtes le héros du jour. Vous méritez  de faire votre sieste

 

Sujet 3

 

Une lumière sur le chemin lutte avec courage pour rechercher l’espoir . C’est un choix que de vouloir vaincre le désespoir qui va  jusqu'à l’épuisement, par devoir, sans aucune idée.

 

Françoise Godot.


05/12/2019
4 Poster un commentaire

Atelier 14 - 2019 - Sujets 1, 2, 3

Atelier 14

 

sujet 1 : Tautogramme en C

 coriphée.jpg

Ce calamiteux cavalier cégétiste caracole sur un chamois clouté et crotté, dans une cinglante cacophonie court-circuitée par un coryphée cabossé.

 

Sujet 2  : ronde des mots

 

La destinée d’une perle, c’est de courir après des soupirs dans une bouteille, dont la seule avancée est de savoir devenir une table au bout de l’avenue.

 

Sujet 3  : photo 1

1.jpg
 

L’arbre fournit de l’énergie. Il se dégage de lui tant de force qu’il en est lumineux.

 

Photo 2

2.jpg
 

Dans le feuillage de l’arbre, on voit la lune en plein jour.

« Partons de ce bleu dans le matin fraîchi d’avril, Il avait la douceur du velours et l’éclat d’une larme, » (Ch. BOBIN)

En dehors, il fait un temps exécrable. De noirs nuages s’amoncellent, l’orage est proche.

 

Photo 3

3.jpg
 

L’arbre a emprunté son feuillage aux nuages : il est tout cotonneux. Cela ressemble aussi à de la neige : l’arbre a revêtu son habit de froidure.

 

Photo 4

4.jpg
 

Debout dans sa barque

Appuyé à la rame,

Il avance doucement.

Il fait nuit

Et une brume épaisse

S’est plaquée sur la rivière.

On n’entend pas un bruit

Sauf le clapotis de l’eau

Contre son embarcation.

A l’arrière, ils sont 3 ou 4

Qui fuient l’ennemi.

Pas une parole

Ne vient troubler le silence.

Encore quelques mètres

Et ils atteindront l’autre rive,

Signe de la liberté.

Ils disparaîtront dans la nuit,

Remplis de reconnaissance

Envers cet étranger

Qui leur a sauvé la vie.

 

 

 

photo 5

 5.jpg

Magnifiques illustrations de  Marie-Laure Vareilles dite Maïlo

 

Le bateau joue une partition sur l’océan. Alors, l’homme se transforme en chef d’orchestre. Il dirige les poissons et chaque note devient un rond dans l’eau.

 

Françoise Godot


03/12/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 20 - 2019 - Sujet 1

thumbs_felicia_simion_07.jpg
Illustration : Félicia Simon

 

La jeune fille

 

La neige tombe sans relâche

Sur le corps sans vie

De la jeune fille,

Et les flocons

Forment une ronde

Pour l’accompagner

Dans son dernier voyage.

C’est le soir de Noël

Et les ombres

Des passants indifférents

Viennent la caresser

Un court instant.

Un rayon de lune

Eclaire son visage.

On ne sait

Ce qui s’est passé.

Seule,

Au milieu de tous,

Elle a quitté

Cette vie...

Sans bruit.

 

Françoise  Godot


03/12/2019
3 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - sujet 1

 

a21-2019-1c.jpg

 

En équilibre sur un filament,

Regarder droit devant,

Vers le bleu enivrant,

Me suit, l'orage grisonnant.

 

Une attache flottante,

Sur les ailes du vent,

Perturbation inquiétante,

Je vis l'instant.

 

Mon regard d'enfant,

Vers les sommets blancs,

La ville devient éclatante,

Je suis dedans!

 

Bénédicte.


01/12/2019
5 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - Sujet 1 - 3 Tautogramme en S

Sujet 1 : photo 4

a21-2019-1d.jpg

Après un long voyage en voiture avec ses parents, Lucie arrive enfin au bord de la mer.

 

Elle traverse impatiemment la plage en courant. La voici tout près de l’eau. Elle a ôté précautionneusement ses ballerines ; elle avance doucement dans la mer.

 

Lucie joue avec les poissons multicolores et fait voguer les bateaux en papier. Une grande vague menace de la submerger, mais Lucie l’enfourche ; c’est alors une fantastique chevauchée sur les eaux. La vague la dépose sur le sable où elle retrouve ses parents.

« C’était trop bien », dit Lucie en regagnant la voiture.

 

Sujet 3 - Tautogramme en S

 

Un soleil suave et sirupeux surgit au milieu des saponaires et des salicornes savoureuses que mange un sapajou sans scrupules

 

Sujet 4 - lettre au père Noël 


a21.jpg


30/11/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - sujet 4

 

MONSIEUR le PERE NOEL

 

 

Si je me décide à prendre la plume aujourd'hui, ce n'est pas pour des cadeaux à proprement parler. J 'ai surtout beaucoup de choses à vous demander.

 

J'aimerais que tout le monde soit en famille et heureux dans tout ce que chacun entreprend.

Est ce que ceux qui sont en souffrance pourraient avoir un peu de répit et trouver la paix intérieure ?

 

Si les personnes (ou les animaux) disparus pouvaient nous envoyer un petit signe de temps en temps afin de nous montrer qu'ils sont encore avec nous...

 

Peut-on cesser de faire du mal autour de nous  et répondre immédiatement par la violence !!!

Essayons de profiter de simples petits bonheurs.

 

Arrêtons de nous croire au dessus des autres, mais inversement ne nous sentons pas inférieurs. Nous avons sûrement ce petit quelque chose qui peut nous différencier.

 

Partager ses acquis et connaissances, son expérience de la vie, et accepter les bons conseils, mais aussi les critiques...

 

Je pense que j'ai fait le tour de mes revendications alors je vous souhaite une belle tournée le 24 et surtout pensez à laisser un brin de joie et un soupçon d'amour.

 

Mais surtout n'oubliez pas de déposer de quoi illuminer les yeux des petits et grands lorsque tous réunis devant ce beau sapin, nous pourrons ouvrir tout ce que vous  nous aurez  offert. 

papier-à-lettre-au-pere-noel-2.jpg


30/11/2019
3 Poster un commentaire

Atelier 16 - 2019 - sujets 1 - 2 - 3

père noel.jpg

Sujet 1

 

Croire ou ne pas croire ?

Rien ne nous y

Oblige . C’est dans un

Ysopet* qu’il faut chercher

Et ne pas

Zapper la question .

 

Voyez-vous, comment

Ôter le doute et

Unir tous les points de vue ?

Seul un sage pourrait nous

 ukulélé.jpg

Aider, au son du

Ukulélé . Le son de cet instrument

 

Peut faire venir des ondes

Et voir le positif. C’est

Rapide comme l’éclair

Et ne requiert aucune expérience.

 

Noël approche, nous n’avons pas

Obéi au sage

Et n’avons pas de réponse.

Lamentations !

 

* Recueil de fables

 

Sujet 2

 

 

oie – fané -fini – cassis – rassis – assis – foi – cran – crin – ciré – coffre – corne – croc – car – carré force – frein – fanion – crâne – crise – croisse – coasse – roi – reine – sac – sonne

 
 

 

Il y a un roi et une reine assis sur un coffre ciré.

 

Ils possèdent une oie qui coasse dans un pré carré.

 

Là, le cassis est fané.

 

Le roi a du cran et de la force. Il part pour une oasis mais son crâne sonne creux.

 

 

Sujet 3

 

mots : arbre – nuage – pluie – forêt – feuille – automne – étonnement – mordoré – mousse – champignon

 

verbes : fleurissait – mourir – aime – surviennent – cherche – imagine

( extraits du livre « l’homme-joie » de Christian Bobin ) .

 

couples :     Forêt / fleurissait

                   Feuilles / mourir

                   Automne / aime

                   Nuage / surviennent

                  Arbre / cherche

                   Mordoré / imagine

                   Pluie / étonnement

                   Mousse / champignon.

 

A l’abri de la forêt, fleurissent des colchiques .

Bientôt, les feuilles vont mourir .

J’aime l’automne .

Tout d’un coup, des nuages surviennent .

A mon grand étonnement, la pluie tombe .

Je cherche un arbre pour me mettre à l’abri .

J’imagine que ses feuilles sont mordorées .

On sent une odeur de mousse et de champignon .

Dans son feuillage épars, vais-je trouver l’homme-joie .

Sujet 5

a16corbeau.jpg

a16-s5.jpg

Sujet 6

 a16-s6.jpg

a16s6b.jpg

 

Sujet 8

a16 feuilles.jpg

a16s8.jpg

 

Françoise Godot


27/11/2019
1 Poster un commentaire