Les mots de Montpellier

Les mots de Montpellier

Les auteurs de 2013 à 2019


Atelier 16 - 2019 - sujet 3

12278961_10207125919880902_8789178646387840294_n.jpg

A l'abri de la forêt,  fleurissent les colchiques.

Bientôt, les feuilles vont mourir.

J'aime l'automne,

Tout d'un coup, des nuages surviennent.

A mon grand étonnement, la pluie tombe.

Je cherche un arbre pour me mettre à l'abri.

J'imagine que ses feuilles sont mordorées.

On sent une odeur de mousse et de champignons.

Dans son feuillage épars, vais-je trouver l'homme joie ?

 

Françoise Godot


23/01/2020
1 Poster un commentaire

Atelier 11 - 2019 - tous les sujets

 

 

 

Sujet 1

 pluie.jpg

Au Café

 

Ce matin, j’étais au café avec Christian pour prendre le petit déjeuner. Il était heureux de ma présence. Il y pensait souvent. Moi, je le trouve un peu loufoque, mais je me dis qu’un petit brin de folie ne nuit pas. Il a pris un thé, moi un café. Nous avions commandé aussi du jus d’orange et deux croissants. On est bien ici. Ici à nouveau, je dépose la vie. Soudain, il s’est mis à tomber des cordes. Heureusement, nous n’étions pas en terrasse. Christian m’a parlé de son amour. Il avait l’air heureux. Puis nous nous sommes quittés cordialement.

 

Sujet 2 -   Un Conte

 

Il était une fois l’épopée de deux enfants, Charlène et Nicolas. Le père Fouras leur avait donné une énigme. Il était doux et plein de générosité. Avant de partir, il leur avait dit « Laissez-vous guider par la lumière ».

 

Charlène et Nicolas se demandaient de quelle lumière il s’agissait. Soudain, derrière la vitre d’une lucarne, ils ont vu briller la petite flamme d’une bougie. C’est ici dit Charlène, allons-y. C’était la maison d’une vieille femme. Elle les conduisit au pied d’un escalier en disant «  montez  ».

 enfants escalier.jpg

Les deux enfants obéirent. Ils arrivèrent dans un grenier. Dans un coin, un coffre leur fît découvrir un tas de déguisements. Ils s’amusèrent toute la soirée avec ces costumes. Tout d’un coup Nicolas se souvint de l’énigme. Il sortit le parchemin de sa poche. Et le regarda à la lumière de la bougie. Une phrase était écrite : il n'y a qu’un remède à l’amour, aimer davantage. Une fois l’étonnement passé, Charlène dit à Nicolas « nos parents vont être heureux d’entendre cela. Rentrons vite  !!! »

  

Sujet 3 -   Tautogramme en L

 I.png

La lanterne légère luit de la lucarne du loft vers le lac où la licorne lèche l’eau de façon languissante où un labyrinthe rend libre.

 

Sujet 4 -    Contine

 

Tortue,

 tortue.jpg

Où vas-tu ?

Tu es têtue.

De partir dans la rue.

Tu as l’air abattue.

Est-ce ta soif d’absolu.

Je te souhaite la bienvenue.

On te croirait déçue.

Où as-tu disparu  !!

Tu es vraiment farfelue.

Françoise  Godot


03/01/2020
1 Poster un commentaire

Atelier 4 - 2019 - sujets 2 - 3 - 4

Atelier 4

 

Sujet 2 - Nature vivante

 

Que deviendrions-nous sans la nature ?

Elle est notre élan vital, rastiguène (1).

 

C’est un bouquet d’amastigotes (2)

De plusieurs couleurs, barlabidouche (3)  .

 

Ce sont des chants d’oiseaux snoubinel,(4)

Qui nous ravit par leur magie.

 faon.jpg

C’est encore ce robinouche (5)

Que sa maman lèche soigneusement,

Avant qu’il se mette sur ses jambes.

 

C’est encore le papillon,

La coccinelle et la libellule,

 

La digitale, le muguet

Et les colchiques,

 

L’écureuil, le renard

Et le blaireau.

 

Dictionnaire

 

(1) rastiguène : emportant tout sur son passage.

(2) amartigone : fleur des montagnes

(3) barlabidouche : mélangé

(4) snoubinel : s’élevant dans le ciel.

(5) robinouche : faon qui vient de naître.

 

Sujet 3 - Haïku

 

Nous avons besoin

De tendresse et d’affection,

D’un peu de chaleur.

 

                    Haïku (suite)

 

Mes états d’âme :

Douleur et solitude,

Froideur et tristesse.

 triste.jpg

 

Sujet 4 - La joie de vivre

 

Si c’était une saison, ce serait le printemps.

Si c’était de l’eau, ce serait une cascade.

Si c’était un oiseau, ce serait le rossignol.

Si c’était une plante, ce serait une glycine.

Si c’était une fleur, ce serait le muguet.

Si c’était une couleur, ce serait du jaune.

Si c’était un élément du ciel, ce serait une étoile filante.

Si c’était une explosion, ce serait un feu d’artifice.

 

Françoise Godot

 

 

 


13/12/2019
2 Poster un commentaire

Atelier 10 - 2019

Sujet 1
 
L’organisation de l’énergie est la possibilité de ce fournisseur de se connecter à ses gestionnaires et propriétaires donne des références sur le réseau en cas d’intervention.
 
Sujet 2 : KLIMT
klimt.jpg
 
Lisa rêve.
Rêve et pleure.
Elle revoit
L’homme qu’elle aime
Lorsqu’il la prenait
Dans ses bras
Tout en lui murmurant
Des mots tendres
François lui a dit
Tout à l’heure que leur relation était finie,
Qu’il en aimait une autre.
Lisa pense toujours à lui
Elle n’arrive pas à oublier leur étreinte.
Alors Lisa pleure,
Pleure et rêve.
 
Sujet 3
 
La jeune femme écrasa la pédale de frein et les pneus crissèrent dans le virage.On l’emmena aux urgences, inanimée. A son réveil, l’hôpital était méconnaissable. Elle ne pleurerait plus les disparus, endormis dans leurs tombes marines. Elle aimerait être quelqu’un d’autre. Vous ne pouvez pas – Et pourtant c’est une tentation – Etre autre que ce que vous êtes aujourd’hui
 
 
Sujet 4
 V.png
 
Voici venu le vilain vent de l’hiver. C’est les vacances, vous allez vadrouiller et vagabonder. Cette vaillante vache avec son veau et ce vampire vantard vont valser sur une vague véloce.
Françoise   Godot

10/12/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 12 - 2019 - sujets 1, 2, 3

 sujet 1

 rouge-gorge.jpg

 

                                 Cher Rouge-gorge,

 

Durant les beaux jours, vous avez délaissé le bord de ma fenêtre. J’y dépose des graines pour la gent ailée.

 

Cet été, avez-vous rencontré une Elphélidès, qui vous aurait présenté à une   Bisquemale   Asphodélis .

 

A moins que vous ne vous soyez perdu dans un Cirtavelle et qu’il ait fallu faire appel à un Burofficine pour vous retrouver .

 

J’ai hâte de vous revoir, ne tardez pas.

  

Elphélidés : petite fée

Bisquemale : chatoyante

Burofficine : agence conseil

Cirnavelle : labyrinthe magique

Asphodélis : fleur rare

 

 

Sujet 2

Tautogramme en S

 saponaire.jpg

Un soleil suave et sirupeux saute sur les saponaires et les salicornes savoureuses que mange un sapajou sans scrupules.

 

Lipogramme sans N

 

Bravo, approchez, vous avez réussi cette épreuve, qui est réputée comme difficile. Vous êtes le héros du jour. Vous méritez  de faire votre sieste

 

Sujet 3

 

Une lumière sur le chemin lutte avec courage pour rechercher l’espoir . C’est un choix que de vouloir vaincre le désespoir qui va  jusqu'à l’épuisement, par devoir, sans aucune idée.

 

Françoise Godot.


05/12/2019
4 Poster un commentaire

Atelier 14 - 2019 - Sujets 1, 2, 3

Atelier 14

 

sujet 1 : Tautogramme en C

 coriphée.jpg

Ce calamiteux cavalier cégétiste caracole sur un chamois clouté et crotté, dans une cinglante cacophonie court-circuitée par un coryphée cabossé.

 

Sujet 2  : ronde des mots

 

La destinée d’une perle, c’est de courir après des soupirs dans une bouteille, dont la seule avancée est de savoir devenir une table au bout de l’avenue.

 

Sujet 3  : photo 1

1.jpg
 

L’arbre fournit de l’énergie. Il se dégage de lui tant de force qu’il en est lumineux.

 

Photo 2

2.jpg
 

Dans le feuillage de l’arbre, on voit la lune en plein jour.

« Partons de ce bleu dans le matin fraîchi d’avril, Il avait la douceur du velours et l’éclat d’une larme, » (Ch. BOBIN)

En dehors, il fait un temps exécrable. De noirs nuages s’amoncellent, l’orage est proche.

 

Photo 3

3.jpg
 

L’arbre a emprunté son feuillage aux nuages : il est tout cotonneux. Cela ressemble aussi à de la neige : l’arbre a revêtu son habit de froidure.

 

Photo 4

4.jpg
 

Debout dans sa barque

Appuyé à la rame,

Il avance doucement.

Il fait nuit

Et une brume épaisse

S’est plaquée sur la rivière.

On n’entend pas un bruit

Sauf le clapotis de l’eau

Contre son embarcation.

A l’arrière, ils sont 3 ou 4

Qui fuient l’ennemi.

Pas une parole

Ne vient troubler le silence.

Encore quelques mètres

Et ils atteindront l’autre rive,

Signe de la liberté.

Ils disparaîtront dans la nuit,

Remplis de reconnaissance

Envers cet étranger

Qui leur a sauvé la vie.

 

 

 

photo 5

 5.jpg

Magnifiques illustrations de  Marie-Laure Vareilles dite Maïlo

 

Le bateau joue une partition sur l’océan. Alors, l’homme se transforme en chef d’orchestre. Il dirige les poissons et chaque note devient un rond dans l’eau.

 

Françoise Godot


03/12/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 20 - 2019 - Sujet 1

thumbs_felicia_simion_07.jpg
Illustration : Félicia Simon

 

La jeune fille

 

La neige tombe sans relâche

Sur le corps sans vie

De la jeune fille,

Et les flocons

Forment une ronde

Pour l’accompagner

Dans son dernier voyage.

C’est le soir de Noël

Et les ombres

Des passants indifférents

Viennent la caresser

Un court instant.

Un rayon de lune

Eclaire son visage.

On ne sait

Ce qui s’est passé.

Seule,

Au milieu de tous,

Elle a quitté

Cette vie...

Sans bruit.

 

Françoise  Godot


03/12/2019
3 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - sujet 1

 

a21-2019-1c.jpg

 

En équilibre sur un filament,

Regarder droit devant,

Vers le bleu enivrant,

Me suit, l'orage grisonnant.

 

Une attache flottante,

Sur les ailes du vent,

Perturbation inquiétante,

Je vis l'instant.

 

Mon regard d'enfant,

Vers les sommets blancs,

La ville devient éclatante,

Je suis dedans!

 

Bénédicte.


01/12/2019
5 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - Sujet 1 - 3 Tautogramme en S

Sujet 1 : photo 4

a21-2019-1d.jpg

Après un long voyage en voiture avec ses parents, Lucie arrive enfin au bord de la mer.

 

Elle traverse impatiemment la plage en courant. La voici tout près de l’eau. Elle a ôté précautionneusement ses ballerines ; elle avance doucement dans la mer.

 

Lucie joue avec les poissons multicolores et fait voguer les bateaux en papier. Une grande vague menace de la submerger, mais Lucie l’enfourche ; c’est alors une fantastique chevauchée sur les eaux. La vague la dépose sur le sable où elle retrouve ses parents.

« C’était trop bien », dit Lucie en regagnant la voiture.

 

Sujet 3 - Tautogramme en S

 

Un soleil suave et sirupeux surgit au milieu des saponaires et des salicornes savoureuses que mange un sapajou sans scrupules

 

Sujet 4 - lettre au père Noël 


a21.jpg


30/11/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 16 - 2019 - sujets 1 - 2 - 3

père noel.jpg

Sujet 1

 

Croire ou ne pas croire ?

Rien ne nous y

Oblige . C’est dans un

Ysopet* qu’il faut chercher

Et ne pas

Zapper la question .

 

Voyez-vous, comment

Ôter le doute et

Unir tous les points de vue ?

Seul un sage pourrait nous

 ukulélé.jpg

Aider, au son du

Ukulélé . Le son de cet instrument

 

Peut faire venir des ondes

Et voir le positif. C’est

Rapide comme l’éclair

Et ne requiert aucune expérience.

 

Noël approche, nous n’avons pas

Obéi au sage

Et n’avons pas de réponse.

Lamentations !

 

* Recueil de fables

 

Sujet 2

 

 

oie – fané -fini – cassis – rassis – assis – foi – cran – crin – ciré – coffre – corne – croc – car – carré force – frein – fanion – crâne – crise – croisse – coasse – roi – reine – sac – sonne

 
 

 

Il y a un roi et une reine assis sur un coffre ciré.

 

Ils possèdent une oie qui coasse dans un pré carré.

 

Là, le cassis est fané.

 

Le roi a du cran et de la force. Il part pour une oasis mais son crâne sonne creux.

 

 

Sujet 3

 

mots : arbre – nuage – pluie – forêt – feuille – automne – étonnement – mordoré – mousse – champignon

 

verbes : fleurissait – mourir – aime – surviennent – cherche – imagine

( extraits du livre « l’homme-joie » de Christian Bobin ) .

 

couples :     Forêt / fleurissait

                   Feuilles / mourir

                   Automne / aime

                   Nuage / surviennent

                  Arbre / cherche

                   Mordoré / imagine

                   Pluie / étonnement

                   Mousse / champignon.

 

A l’abri de la forêt, fleurissent des colchiques .

Bientôt, les feuilles vont mourir .

J’aime l’automne .

Tout d’un coup, des nuages surviennent .

A mon grand étonnement, la pluie tombe .

Je cherche un arbre pour me mettre à l’abri .

J’imagine que ses feuilles sont mordorées .

On sent une odeur de mousse et de champignon .

Dans son feuillage épars, vais-je trouver l’homme-joie .

Sujet 5

a16corbeau.jpg

a16-s5.jpg

Sujet 6

 a16-s6.jpg

a16s6b.jpg

 

Sujet 8

a16 feuilles.jpg

a16s8.jpg

 

Françoise Godot


27/11/2019
1 Poster un commentaire

Atelier 21 - 2019 - Sujet 1

a21-2019-1.jpg

 

                                            Porteur de Clés.

 

Toutes les portes s’ouvrent

Si elles ont une clé.

La clé de l’amour ou celle du désespoir !

La clé des champs ou celle d’un soir !

 

Toutes les clés ouvrent,

Si elles ont une porte.

La porte vers une liberté,

La porte qui claque pour dire NON !

 

Une clé, une porte,

Me voici porteur de clés,

Devant une porte.

Me voici devant une porte

Sans Clé.

 

 

Bénédicte.


24/11/2019
8 Poster un commentaire

Atelier 16 - 2019 - sujets 2 et 3

 

 Atelier 16 -   Sujet 2 - mon prénom : Françoise

 

oie – fané -fini – cassis – rassis – assis – foi – cran – crin – ciré – coffre – corne – croc – car – carré – force – frein – fanion – crâne – crise     croisse – coasse – roi – reine – sac – sonne

 roi et reine assis.jpg

 

Il y avait un roi et une reine assis sur un coffre ciré.

Ils possèdent une oie qui coasse dans un pré carré.

Là, le cassis est fané.

Le roi a du cran et de la force. Il part pour une oasis mais son crâne sonne creux.

 

Sujet 3    -   mots  : arbre – nuage – pluie – forêt – feuille – automne – étonnement – mordoré – mousse – champignon

 

verbes : fleurissait – mourir – aime – surviennent – cherche – imagine    ( extraits du livre « l’homme-joie » de Christian Bobin ) .

 

couples  :

forêt / fleurissait

 feuilles / mourir

automne / aime

nuage / surviennent

arbre / cherche

mordoré / imagine

Pluie / étonnement

mousse / champignons .

 

Fanfan


14/11/2019
3 Poster un commentaire

Atelier 19 - 2019

1 (162).jpg

1er sujet :

L’attitude de la jeune fille, buste penché en avant, le bras et le cou épousent la forme ovale du miroir.

Cette jeune personne est venue dans un endroit tranquille pour se mirer dans cet objet. Elle a un amoureux et voudrait bien lui plaire.

On la sent pensive, rêveuse, presqu’inquiète. Son image ainsi reflétée la soucie. « Et si je n’étais pas assez belle ? »

Ce miroir est une œuvre d’art, en argent, dont le tour est travaillé. D’où vient-il ?

La robe drapée avec sa ceinture dorée montre que cette jeune femme vient d’un milieu aisé. Ce n’est pas une paysanne.

On est tenté de faire le rapprochement de cette photo avec l’histoire de Blanche-Neige.

La jeune fille y songe-t-elle ?

 biscuits noel.jpg

2ème sujet :

On a des idées pour les fêtes et si on a de l’inspiration, pas besoin de cache. J’ai calligraphié un texte qui parlait de forêts. Je dois me présenter en cuisine pour faire des biscuits.

 bonheur.png

3ème sujet :

Selon moi, le bonheur n’est pas un état qui s’étalerait dans la durée. On n’est pas béat de bonheur.

C’est plutôt une succession de petits moments fugitifs qui nous procurent un instant de bonheur. Voir « Les plaisirs minuscules » de Philippe DELERM.

J’ajouterai que c’est comme des morceaux de patchwork qu’on assemble pour créer un costume d’Arlequin aux mille couleurs qui porte le nom de bonheur.

 arlequin.png

4ème sujet :

Je jardine de jaunes jonquilles, mais jamais de jacinthes. Un jeune junior joue avec un jaguar nommé Jade. Je jette un journal au Japon.

 

Fanfan

 


05/11/2019
4 Poster un commentaire

Atelier 19 - 2019 - 3ème sujet

C'est quoi le bonheur ?

Résultat de recherche d'images pour "le bonheur"

Le bonheur.

 

Tout le monde recherche le bonheur. Mais où le trouver ? Poser la question fournit des réponses aussi diverses qu’il y a d’individus. Tout le monde voudrait bien mettre le doigt dessus. Mais, pas fou, le bonheur ! Il se planque sous les replis de la vie. Invisible, il s’échappe dès que l’on croit le saisir. Il s’envole, incognito, mystérieux.

Les amoureux le goûtent et croient qu’il leur appartiendra toute leur vie. Dans sa grande sagesse, l’existence l’entrecoupe bientôt d’épreuves. Le bonheur serait-il disparu ou bien cède-t-il sa place à une opportunité qui nous fera grandir ?

À mesure que la vie s’étire, l’être s’acharne à dénicher le bonheur dans les plaisirs furtifs, dans l’accumulation de biens matériels, dans des élans passagers. Mais toutes choses sur terre finissent par perdre ce lustre attribué par le premier regard.

C’est à l’intérieur qu’il faut regarder. C’est dans l’Esprit qu’il se voile, fuyant les éclats et les clameurs du monde. Là, bien à l’abri, il grandit dans un sourire, dans l’aide offerte spontanément, dans l’acceptation des événements qui surviennent, dans la confiance en la vie, dans la sérénité, dans un regard aimable envers autrui. Parfois, un simple bonjour suffit pour illuminer la journée d’un être solitaire. Le bonheur, c’est en soi qu’on le développe. Il est un état d’âme à cultiver chaque jour : un feu sacré dans lequel on ajoute une bûche chaque jour pour entretenir sa flamme.

 

Ghislaine

bonheur.gif


02/11/2019
4 Poster un commentaire

Atelier 18 - 2019 - sujet 1 et 3

 

 

 
Sujet 1 :
 
Ce matin tu t'es préparée avec entrain et application. 
Tu as mis ta plus jolie robe. Celle jaune, celle princesse. 
princesse.jpg
Tes chaussures vernies violettes couvrent tes petons.
Tes cheveux blonds et bouclés sont serrés en une courte tresse. 
Ton manteau de joie fait de toi une petite altesse. 
Nous voilà déjà en chemin, mais tu veux que l'on se presse.
Aujourd'hui, petit animal, tu trépignes déjà d'impatience. 
Tu vas enfin le voir ce palais de la Renaissance, 
Ce château, ces hommes et leurs œuvres d'art, 
En bref, ta page préférée de l'histoire. 
Nous voilà à peine arrivés que je te vois pousser des ailes, 
Tu entends au loin le cistre, le luth et la vièle. 
Malgré le vent qui souffle si fort sur ces pierres, 
Tu avances avec confiance et traverses les ères. 
Tu remontes le temps le temps d'un jour. 
Pour toi ici tout n'est que savoir, beauté et tu savoures. 
 
 

Sujet 3 :

 artichauts.jpg
Attention ! Arrête abruti ! Aie aie aie, ah, la cata !
C'est avec cette adresse que tu arraches mes adorables artichauts ?
Admire, ils sont abîmés, c' est un abattage, une aberration...
À l'avenir, soit avenant et n'avance pas à l'aveuglette. 
N'abandonne pas ton application, et accommode ton ancienne. 
 
 
Marissisco
 

20/10/2019
9 Poster un commentaire